Hautes-Alpes : tarifs transports scolaires, G.Fromm et la FCPE contrariés par les annonces de la Région

Hautes-Alpes : tarifs transports scolaires, G.Fromm et la FCPE contrariés par les annonces de la Région

POLITIQUE / Gérard Fromm d’un côté et la FCPE, syndicat de parents d’élèves, de l’autre expriment un même sentiment face à l’augmentation des tarifs des transports scolaires dans les Hautes-Alpes : un sentiment de trahison de la parole politique.

 

- Hautes-Alpes -

 

Les nouveaux tarifs des transports scolaires fixés par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à partir de la rentrée de septembre, à 110 euros pour l’ensemble des territoires, au lieu de 15 euros dans les Hautes-Alpes, continuent de faire sursauter de colère les élus et représentants parentaux. Et ceux malgré les justifications, sur Alpes 1, du vice-président (LR) en charge des transports Philippe Tabarot.

En savoir plus >>> Alpes du Sud : transports scolaires, de la gratuité à 150 euros pour la rentrée 2018-2019

 

« Cette décision pénalise fortement le département »

Gérard Fromm, maire (DVG) de Briançon et conseiller départemental d’opposition, dénonce une « décision qui pénalise fortement le département des Hautes-Alpes qui était l’un des derniers départements français à offrir la gratuité du transport scolaire (hors prix de la carte et de l'inscription de 15 euros) et impactera particulièrement les familles avec plusieurs enfants. »

Un changement de tarif qui avait déjà inquiété l’élu briançonnais, lors des discussions menées il y a 2 ans en Commission Locale d'Évaluation des Charges Transférées (CLECT) pour préparer le transfert de la compétence transport scolaire du département à la Région. « La Région s’était alors voulue rassurante en lui répondant qu’il n’en était pas question, » rappelle Gérard Fromm.

 

« Cette décision ne tient pas compte des réalités géographiques. Dans nos territoires de montagne la gratuité du transport scolaire est un instrument indispensable pour éviter qu'à des inégalités spatio-temporelles et sociales ne s'ajoute une inégalité financière », G.Fromm

 

Des annonces d’assouplissements mais « une charge supplémentaire sur les communes »

Pour le maire de Briançon, les assouplissements proposés par le conseil Régional (lire ici), « reviennent à faire reposer une charge supplémentaire sur les communes, alors que dans le même temps avec le retour à la semaine de 4 jours à la rentrée prochaine, la suppression du transport scolaire du mercredi matin dans les Hautes-Alpes permettra à la Région de réaliser une économie de 800 000 à 900 000 euros ! » Une décision qui « risque d’impacter fortement la fréquentation du transport scolaire dans le département avec moins d’élèves dans les cars et plus de voitures sur les routes », conclut l’élu.

 

La FCPE 05 appelle les élus à se mobiliser pour annuler cette disposition

Pour le syndicat de parents d’élèves, « cette augmentation phénoménale du coût du transport s’ajoute à la suppression, il y a deux ans de l’aide régionale pour les demi-pensionnaires et internes bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire. »

À l’heure où viennent d’être lancées dans le département les assises de l’école rurale, inaugurées dans le cadre d’une ambition qualifiée de très élevée pour atteindre la meilleure qualité possible en zone rurale, « le signal envoyé s’avère désastreux et l’impact financier est inacceptable » pour la FCPE 05.

 

« Nous oeuvrons pour la gratuité de l’accès à l’éducation pour tous. Si l’école est gratuite, s’y rendre doit l’être également. Certaines villes, départements ou régions en France se sont d’ailleurs engagés en faveur d’un service public du transport scolaire gratuit », FCPE 05.

 

Alors le syndicat en appelle aux élus du département. En premier lieu, la vice-présidente (UDI) de la Région, Chantal Eyméoud, afin « d’agir pour que les familles n’aient pas à subir de hausses tarifaires. Nous lui demandons de promouvoir une harmonisation favorable à tous les usagers. » Et au président (LR) du Département, Jean-Marie Bernard : « le Département avait informé il y a 8 mois que le transfert de la compétence transport vers la Région se faisait en bonne intelligence et que l’objectif du département était que cette passation se fasse sans conséquence pour les usagers. La FCPE 05 demande à M. Bernard, d’engager toutes les mesures nécessaires afin qu’aucun parent d’élève ne s’estime aujourd’hui floué. »

Notez que la FCPE à également lancée une pétition en ligne contre l'augmentation des tarfis.

A.Cam



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios