Hautes-Alpes : objectif Sri Lanka pour les KEFI Girls

Hautes-Alpes : objectif Sri Lanka pour les KEFI Girls

SPORT / Trois Haut-Alpines veulent prendre le départ du prochain Raid Amazones, mi-octobre au Sri Lanka. Une aventure sportive et solidaire, par équipe et 100% féminine.

 

- Hautes-Alpes -

 

Une aventure 100% féminine et solidaire, c'est le principe du Raid Amazones. Un défi multisports itinérant à travers le globe, dont la 18ème édition se tiendra du 10 au 19 octobre au Sri Lanka (Asie du Sud).

C'est l'objectif de Brigida Tolomeo, Malvina Gruber et Sylvie Arduin, trois jeunes femmes qui vivent entre l'Argentière-la-Bessée et Briançon et espèrent bien faire partie des 80 équipes retenues pour le prochain Raid. « C'est un concept qui nous plaît, car le Raid est à la fois sportif et solidaire. Les épreuves sportives se déroulent le matin et l'après-midi. Nous rencontrons la population locale et nous donnons un coup de main aux associations sur place. Tout cela se déroule sur une semaine », précise Malvina Gruber, orthophoniste et maman de deux enfants. « Ce double aspect est important, car il ne s'agit pas seulement de se faire plaisir mais aussi de prêter main forte à la population sur place. On aime avoir des objectifs fun comme celui-là ».

 

VTT, course à pieds, tir à l'arc ou encore canoë...

Les trois Haut-Alpines abordent ce Raid Amazones comme « une aventure humaine avant tout », insiste Malvina, mais le trio n'est pas dénué d'esprit de compétition pour autant et l'équipe entend bien arriver préparée pour faire face aux épreuves sportives qui jalonneront l'aventure. Si les KEFI Girls partagent les mêmes cours de fitness dispensés par l'une d'elles, Brigida Tolomeo, les disciplines qui les attendent au Sri Lanka seront plus multisports : « On est motivées ! On a d'ores et déjà démarré l'entraînement », assure Brigida à peine revenue d'un footing. « Les Hautes-Alpes, c'est le paradis pour préparer ce genre de Raid. On a tout ce qu'il faut sur place. Cet été, on travaillera le canoë au plan d'eau et puis concernant la course d'orientation nous sommes trois, si l'une d'entre nous se perd j'espère qu'elle pourra compter sur les deux autres ! (rires) ».

 

Un soutien à l'association « Le Sourire d'Aurore »

Au delà de l'aide apportée aux associations sri lankaises, qui fait partie intégrante de la philosophie de ce Raid, Brigida Tolomeo, Malvina Gruber et Sylvie Arduin ont aussi choisi d'en soutenir une plus proche de chez elles. « On voulait faire parler de l'association le Sourire d'Aurore contre la SLA. Aurore est une personne que nous connaissons bien, qui habite près de chez nous et dont la maladie nous bouleverse », explique Sylvie Arduin« On aimerait que ce Raid soit aussi l'occasion pour nous de faire connaître cette Sclérose Latérale Amyotrophique et d'aider la recherche à lutter contre ». À ce titre, les KEFI Girls ont d'ores et déjà prévu de reverser à l'association 5% du montant de la cagnotte qu'elles réussiront à récolter pour entreprendre leur aventure, ainsi que tous les fonds qui dépasseront le montant nécessaire à la stricte couverture du Raid.

 

Une cagnotte Leetchi et une soirée émoticônes

« Le coût total de l'inscription s'élève à 15.000 euros billets compris », précise Sylvie Arduin. Un budget qui doit être bouclé en août pour pouvoir leur assurer une participation à l'édition 2018. Par conséquent, les trois aventurières jonglent entre obligations professionnelles, familiales, mais aussi de futures Amazones qui impliquent de réunir les fonds nécessaires. « Nous essayons de nous rapprocher des entreprises locales qui pourraient nous aider », confie Sylvie qui rappelle que « ces contributions sont destinées à couvrir les frais d'inscription et le transport et donnent droit à des réductions fiscales ».

Par ailleurs, les KEFI Girls prévoient en parallèle des événements, comme ce vendredi 20 avril à la salle des fêtes de l'Argentière-la-Bessée où elles organisent une soirée émoticônes déguisée à partir de 21h30. « Bridget, GabWich et Malvine » ont également mis en ligne une cagnotte Leetchi pour les aider dans leur collecte de fonds.

Quant à la question "pourquoi « les KEFI Girls »" ?  « C'est un mot grec qui évoque la joie de vivre », décrypte Brigida « et nous sommes trois filles avec beaucoup de joie de vivre ! »

 

R. Ponce



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios