Hautes-Alpes : de l'enregistrement à l'accompagnement des mineurs non accompagnés - Reportage

Hautes-Alpes : de l'enregistrement à l'accompagnement des mineurs non accompagnés - Reportage

SOCIÉTÉ / Alors que les oppositions les plus virulentes se font jour face à l’afflux de mineurs étrangers non accompagnés dans les Hautes-Alpes, Alpes 1 a suivi un entretien au sein du Département. Sur les 126 ordonnances de placement rendues par la justice, seulement 16 jeunes sont restés dans les Hautes-Alpes.

 

- Hautes-Alpes -

 

Alpes 1 Reportage : alors que l’accueil des mineurs isolés dans les Hautes-Alpes fait naître de vives inquiétudes, doublées d’oppositions virulentes, immersion ce lundi au sein du service du Conseil Départemental chargé de traiter les dossiers des mineurs étrangers non accompagnés. Depuis le début de l’année, 488 jeunes sont passés entre les mains de ce service, un peu plus de 150 sont actuellement hébergés. Une prise en charge qui dépend de la compétence « protection de l’enfance » du département, mais à laquelle participe financièrement également l’État. Explications du processus, et chasse aux fausses informations.

 

« Les équipes connaissent les ficelles et les pièges »

Depuis 10h30 ce matin, ils se succèdent par groupe de 10 au sein du bureau de deux travailleurs sociaux de l’Aide Sociale à l’Enfance, afin de recevoir des bons alimentaires. Une évaluation est également effectuée afin de confirmer leur minorité et leur isolement familial. Une fois que l’Aide Sociale à l’Enfance a terminé l’évaluation sociale, et confirmé la minorité, le dossier est transféré au parquet de Gap. C’est à la justice de décider du placement final du jeune en France, selon une répartition géographique et démographique.

Et contrairement aux idées reçues, tous les mineurs ne restent pas dans les Hautes-Alpes. Au 25 août, sur les 126 ordonnances rendues par la justice, 16 seulement sont restés dans le département. « Soit seulement 10 % qui sont confiés jusqu’à leur majorité », explique Jérôme Scholly, le directeur général des services du Conseil Départemental des Hautes-Alpes.

 

 

250 euros par jour pendant 5 jours financés par l’État, « ce n’est pas suffisant »

Le département estime que l’accueil des mineurs isolés représentera pour l’année 2017 un budget d’environ 2 millions d’euros, contre 46.000 euros inscrits au budget primitif 2017. Une somme à laquelle n’est pas ôtée l’aide de l’État, à hauteur de 250 euros par jour, pendant cinq jours. Une période qui correspond, selon les pouvoirs publics, à la durée d’évaluation d’un dossier. Problème : actuellement, les services sont saturés. L’hébergement se prolonge au-delà de cette période, « cela couvre une dizaine de jours et on sait que les migrants accueillis sont restés en moyenne deux mois ».

 

Un goulot d’étranglement faute d’effectifs

L’équipe n’est pas suffisante pour traiter aussi rapidement tous les cas, « on a un goulot d’étranglement car le Département ou la Justice ne sont pas dimensionnés pour faire face à un afflux aussi importants », poursuit le directeur des services. Quatre travailleurs sociaux vont être recrutés en CDD pour réaliser les évaluations, ils seront opérationnels cette semaine. Le Conseil Départemental se dit prêt à augmenter à nouveau les effectifs si cela s’avère nécessaire.

Mais pour l’institution, si la protection de l’enfance est bien une compétence départementale, le problème des flux migratoires ne doit plus dépendre de son autorité. Un rapport de juin dernier de deux sénateurs, Elisabeth Doineau et Jean-Pierre Godefroy, propose de confier l’évaluation des mineurs isolés aux régions, et de conserver la prise en charge aux départements.

 

 

Mais entre les représentants du Département et le préfet des Hautes-Alpes, Philippe Court, pas de polémique. On travaille main dans la main, « avoir accueilli la semaine dernière 73 mineurs était la réponse à apporter, une réponse de responsabilité, d’humanité et pragmatique : on peut les évaluer plus rapidement », souligne le Préfet Philippe Court. Le représentant de l’État se dit convaincu que, lorsque ces nombres importants seront gérés, « on rentrera dans un système plus fluide ».

 

Le reportage de Cyrielle Michard :



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Les invités d'Au Bout de l'Actu : "le Rallye Monte Carlo, une arène…

SOCIÉTÉ / Caroline Broc, membre du collectif "Ras Le Rallye" et Claude Weisman, secrétaire locale d'ATTAC.

Hautes-Alpes : Embrun, le quartier de la Belotte reconnu en état de catastrophe…

SOCIÉTÉ / En raison d'un mouvement de terrain, plusieurs habitants ont été évacués de leurs appartements. Plusieurs habitats sont sinistrés

Hautes-Alpes : la sénatrice interpelle le gouvernement sur le train Paris-Briançon

POLITIQUE / Des réservations trop tardives ou pas encore ouvertes, Patricia Morhet-Richaud demande que « la destination Hautes-Alpes soit opérationnelle comme c'est le cas pour d'autres territoires de montagne. »

Hautes-Alpes : Coup de projecteur sur "La Durance", revue éditée par…

CULTURE / Claude Chowanietz, directrice de la publication de la revue "La Durance", nous en parle dans "Alpes 1 et Vous".

Hautes-Alpes : mise en place de la plateforme collaborative de Dévoluy…

TOURISME / Ce Mercredi au Conseil départemental a été présenté en avant-première une nouvelle étape du projet Dévoluy 2030 : la plateforme web dédié au projet. Dès maintenant, il est possible de commencer à partager ses idées, sa vision de ce que pourrait-être le Dévoluy dans une vingtaine d’années

Alpes du sud : les rendez-vous sportifs du week-end

SPORT / Trophée Andros à La Salle-les-Alpes, Serre-Chevalier snow trail, coupe de France handisport à Vars, relais nocturne de ski alpinisme à Pra-Loup, etc...l'agenda sportif du week-end est chargé dans les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence :

Hautes-Alpes : téléphonie fixe, mobile et Internet, les élus de la…

SOCIÉTÉ / Une absence de lien téléphonique qui depuis plusieurs semaines a des conséquences néfastes pour le territoire, dénoncent dans un courrier adressé à la préfète quatre maires de la vallée

Hautes-Alpes : LREM à la recherche d’un nouveau référent territorial

POLITIQUE / Bernard Renoy quitte son poste pour des raisons de santé. Une nouvelle nomination devrait avoir lieu début février.

Hautes-Alpes : 6,5 millions pour moderniser et diversifier l’outil touristique

TOURISME / Le Département a officiellement lancé ses Contrats Stations. Il s’agit d’une enveloppe de 6,5 millions d’euros jusqu’en 2021 afin d’épauler les stations à diversifier et moderniser leur outil touristique, notamment dans l’économie de la neige. Une façon de compléter l’aide préexistante de la Région PACA

L’invité d’Au Bout de l’Actu : « on parle de flexi-sécurité,…

POLITIQUE / Christian Schuller, secrétaire départemental CGT des Hautes-Alpes.

Hautes-Alpes : les écoles maternelles et primaires garanties de ne pas…

ÉDUCATION / Malgré la baisse des effectifs d’élèves, le directeur académique des Hautes-Alpes indique qu’il n’y aura pas de diminution des postes dans le premier degré.

Alpes du sud : Monte Carlo, les restrictions de circulation

SPORT / Les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute-Provence seront concernés par le passage du Rallye Monte Carlo entre le mercredi 24 janvier et le samedi 27 janvier.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios