Hautes-Alpes : après un incendie, quelle biodiversité possible ?

Hautes-Alpes : après un incendie, quelle biodiversité possible ?

ENVIRONNEMENT / Arnica Montana donne une conférence ce vendredi sur le retour de la biodiversité, et des plantes pionnières, après l'incendie de 2003 sur les hauteurs de L'Argentière la Bessée

 

- Hautes-Alpes -

 

Quelle biodiversité est possible après un incendie ? Une question sur laquelle s’est penchée l’association Arnica Montana. Après le sinistre qui a ravagé en 2003 213 hectares de forêts dans le massif des Aiguillons, au-dessus de l’Argentière la Bessée, une étude a été menée. Elle se poursuit toujours. Si la catastrophe écologique que représente un incendie est certaine, la faune et la flore peuvent signer leur retour sur ces terres. Comme c’est le cas dans le Bois de France dans l’Argentiérois.

Claude Rémy, Président d’Arnica Montana :

Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous ce vendredi pour une conférence à 20h30 au foyer culture de l’Argentière la Bessée.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios