Hautes-Alpes : les parlementaires LR et LREM mettent la pression sur la SNCF

Hautes-Alpes : les parlementaires LR et LREM mettent la pression sur la SNCF

TRANSPORT / Profitant du mauvais coup de projecteur que subit ces derniers jours la SNCF, P.Boyer, J.Giraud et P.Morhet-Richaud dénoncent dans un courrier à la ministre des Transports les dégradations de la gestion de la SNCF sur les lignes qui touchent les Hautes-Alpes et demandent une réponse au plus tard début septembre.

 

- Hautes-Alpes -

 

Profitant, ce mercredi 2 août, de la présence de la Ministre des Transports, Élisabeth Borne dans l’hémicycle du Palais-Bourbon lors de la séance des questions au gouvernement, après trois jours de pagaille à la gare Paris-Montparnasse suite à une panne de la SNCF, les parlementaires haut-alpins mettent la pression sur la société de transports dans un courrier remis en mains propres à la Ministre.

Une lettre au sujet de la dégradation de la desserte ferroviaire des Hautes-Alpes, cosignée des deux députés La République En Marche, Pascale Boyer et Joël Giraud et de la sénatrice Les Républicains, Patricia Morhet-Richaud.

 

Que reprochent les parlementaires à la SNCF ?

Premier point : les conséquences d’une grève.

Les élus rappellent à la Ministre des Transports, que depuis plus de deux mois, « certains agents de SNCF Réseau à Valence sont en grève et bloquent les circulations de plusieurs trains pendant 59 minutes. » Un blocage ayant pour conséquence un retard systématique pour le train de nuit Paris-Briançon, mais aussi pour certains TER : « le manque de fiabilité qui génère à l’arrivée des retards de 50 minutes à 3h30, une situation qui dissuade les usagers d’emprunter cette liaison », dénoncent les élus.

Une grève dite « de confort ». C’est l’explication donnée par le directeur de SNCF-Intercités aux parlementaires des Alpes du Sud. Une grève qui selon les élus « n’a fait l’objet d’aucune négociation et est donc amenée à se pérenniser. »

Deuxième point : la non-gestion des incidents dans la vallée de la Drôme.

Autre objet d’une dégradation du service proposé par la SNCF dénoncé par les parlementaires : « une non-gestion des incidents dans la vallée de la Drôme. » Des incidents qui selon les élus sont « fréquents dans les Hautes-Alpes et gérés avec célérité et efficacité avec un impact limité sur le trafic. » Alors que du côté de la SNCF dans la Drôme, certaines interventions similaires demanderaient « quatre heures » d’intervention, avec à l’arrivée des trains en retard de 3h voire annulés avec des voyageurs invités à « dormir dans une rame face au refus de la SNCF d’une prise en charge d’une solution d’hébergement. »

Troisième point : le désengagement sur les trains de nuit supplémentaires

Enfin, la suppression des trains de nuit supplémentaires Paris-Briançon en haute saison hivernale est également au cœur de ce courrier. Selon les élus cet engagement a disparu de la convention définitive, « une catastrophe touristique pour notre département. » Une décision prise « sans aucun aval de la hiérarchie lors d’une réunion conjointe entre la direction générale des infrastructures, des transports et de la mer (DGTIM) et la SNCF. »

À lire aussi >>> Hautes-Alpes : « pourquoi je n’emprunterai plus le train de nuit Paris-Briançon », J. Giraud

Sur ce point, les parlementaires demandent instamment à la Ministre de tenir les engagements du précédent gouvernement « au plus tard début septembre. »



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Témoin du Jour, François Lefebvre, Train de Nuit Paris-Briançon

TRANSPORTS / Il dénonce le manque de considération des Hautes-Alpes par la SNCF, qui complique l’organisation des vacances pour les touristes, en rendant la destination Hautes-Alpes plus difficile à envisager.

Hautes-Alpes : il ne peut pas réserver son train de nuit Paris-Briançon

TRANSPORTS / François Lefebvre dénonce le manque de considération des Hautes-Alpes par la SNCF, qui complique l’organisation des vacances pour les touristes, en rendant la destination Hautes-Alpes plus difficile à envisager.

Hautes-Alpes : les dessertes de Gap et Briançon à suivre de près

TRANSPORTS / Le président du Département des Hautes-Alpes, Jean-Marie Bernard, inquiet de voir des TER remplacés par des cars, sauf si les voyageurs sont satisfaits.

L'invité d'Au Bout de l'Actu : "la substitution des trains par les bus…

POLITIQUE / Philippe Tabarot, vice-président de la région Provence Alpes cote d’Azur délégué aux Transports, à l'intermodalité et aux déplacements

Hautes-Alpes : Pascale Boyer intègre la mission d’information sur la…

POLITIQUE / Le but de la députée LREM est de défendre « la spécificité des territoires de Montagne » face aux nouvelles règles en faveur de la compétence obligatoire eau et assainissement.

Hautes-Alpes : Tallard en dehors du dispositif Pinel, Jean-Michel Arnaud…

POLITIQUE / Le maire de Tallard et Président de l'Association des Maires de France pour les Hautes-Alpes regrette "que la notion de bassin de vie ne soit pas intégrée à ce stade du projet de Loi de Finances".

Alpes du Sud : les députés votent le maintien des Alpes du Sud dans…

ÉCONOMIE / Une véritable avancée pour le BTP : la loi de finances prévoyait de sortir les Alpes du Sud des zones concernées par le dispositif Pinel. Un dispositif qui concerne 70 % des acquisitions dans les Hautes-Alpes

Alpes du Sud : énergie, J.Giraud fait repousser la fin du crédit d'impôt…

ÉCONOMIE / Les députés ont adopté en commission un amendement du rapporteur général et député (LREM) des Hautes-Alpes, Joël Giraud, au projet de budget 2018.

Alpes du Sud : le panorama de l'actualité de la semaine

SOCIÉTÉ / Colloque sur la prévention de la radicalisation chez les jeunes ce jeudi à Digne-les-Bains.

Alpes du Sud : les rendez-vous à suivre ce lundi

TRANSPORT / Rassemblement pour le maintien du croisement en gare de Lus-la-Croix-Haute.

Alpes du Sud : les rendez-vous importants de ce jour

SOCIÉTÉ / Le collectif des "Tous Migrants" tient une réunion publique ce vendredi à 19h30, en la salle des associations de Briançon.

Hautes-Alpes : grogne du BTP 05, J. Giraud demande à l'Assemblée Nationale…

POLITIQUE / Selon plusieurs structures économiques des  Hautes-Alpes, les conséquences de la loi de finances seraient fatales. Cette loi, appliquée en janvier prochain, prévoit de supprimer du dispositif Pinel les zones B2 et C, soit la totalité des Hautes-Alpes.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios