Hautes-Alpes : des hameaux éloignés du réseau électrique

Hautes-Alpes : des hameaux éloignés du réseau électrique

ÉNERGIES / À Névache, deux hameaux n'ont jamais été raccordés au réseau électrique. Un projet à 2 millions d'euros veut leur donner une indépendance électrique.

 

- Hautes-Alpes -

 

Les habitants de la Vallée Étroite de Névache, dans les hameaux Les Granges et Le Serre, n’ont jamais été raccordés au réseau électrique français. Un territoire italien cédé à la France, lors des négociations de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Un territoire isolé, coupé en hiver par la fermeture du col de l’Échelle. La centaine d’habitants a aujourd’hui des groupes électrogènes et utilise le fioul et le gaz. Ils n’ont pas, non plus, d’accès à l’eau potable.

 

Indépendance énergétique

Depuis 15 ans, la trentaine de foyers demande une distribution plus fiable et efficace de l’énergie. Ils veulent en finir avec l’utilisation des énergies fossiles, alors qu’ils vivent dans un site naturel quasi-vierge. Une première solution envisagée était de raccorder ces maisons au réseau classique, mais les contraintes techniques et surtout financières ont amené à changer d’idée.

Un projet innovant a alors été mis en place par le SyME 05, autorité organisatrice de la distribution d’électricité dans les Hautes-Alpes. « On s’est inscrit dans une logique de circuit court. C’est de produire de l’énergie à partir d’énergies renouvelables », explique le vice-président en charge de la transition énergétique, Jean-Claude Dou. Il pense donc à la création d’une centrale photovoltaïque, de picos-centrales hydroélectriques et d’une microcentrale hydroélectrique.

 

Jean-Claude Dou, vice-président du SyME 05 :

 

Innovation exemplaire

Pour réussir à fournir de l’électricité à ce territoire isolé, une grande part du projet consiste en de la R&D, recherches et développements. Une réunion a eu lieu vendredi dernier à Névache, entre les élus, le SyME 05 et Enedis. « La partie extrêmement intéressante, c’est que nous allons adjoindre à cette production alternative d’énergie une solution Smart, c’est-à-dire intelligente, qui consisterait à stocker l’énergie pour la récupérer lorsque l’on en a besoin. » Un élément essentiel pour ne pas perdre la production.

Une autre idée est de créer des liaisons électriques en transports, entre ces hameaux et les vallées de Névache d’un côté et de Bardonecchia de l’autre. Ces vélos et navettes se rechargeraient en vallée « et servirait aussi de stockage. Ces batteries pourront servir pour les chauffes-eau, pour l’électricité, etc. », ajoute Jean-Claude Dou.

L’objectif est d’arriver à mettre en œuvre ce projet d’ici deux ans. Son coût est estimé entre 1,6 et 2 millions d’euros. Un projet qui se veut coopératif, puisque les habitants de la Vallée Étroite seront actionnaire de ce projet autonome. Ils seront donc maitres de leur énergie.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios