Hautes-Alpes : une entreprise préfère Saint-Bonnet à Paris

Hautes-Alpes : une entreprise préfère Saint-Bonnet à Paris

ÉCONOMIE / La société Ixcys est spécialisée dans les logiciels pour professionnels et aime le cadre des Hautes-Alpes pour développer ses outils.

 

- Hautes-Alpes –

 

La société Ixcys est née à Paris en 2009, là où se trouve son siège social, bien qu’en 2010 le pôle de développement ait été délocalisé à Saint-Bonnet-en-Champsaur. Un choix qui peut paraitre étonnant, mais qui a permis à l’entreprise, spécialisée dans l’édition de logiciels pour professionnels, de croitre son chiffre d’affaires.

 

Un cadre de vie productif

À Saint-Bonnet-en-Champsaur, il n’y a pas d’enseignes sur la devanture. On entre presque par une porte dérobée, mais on se sent rapidement comme à la maison. Les bureaux d’Ixcys sont tout en bois, ce qui rappelle qu’on est à la montagne, bien loin du siège social de Paris ouvert en 2009. « Nous avons ouvert nos bureaux à Paris, qui était le siège de départ, mais pour le cadre de vie et la qualité de vie, notre métier aussi le permet et on retrouve sur Gap et Grenoble de très grandes écoles d’ingénieur », explique Emmanuel Gonzales, le gérant de cette entreprise.

En coulisses, c’est en fait son ex-employé Jean-Pierre Boyer, Champsaurin d’origine, qui a poussé l’entreprise à s’installer à Saint-Bonnet. Aujourd’hui, Jean-Pierre est associé et directeur technique. Tous les deux bichonnent leurs 10 salariés, de 30 ans en moyenne d’âge. Ici, il y a moins de turn-over qu’à Paris. « Ça fidélise nos employés. Ils se sentent bien, ils produisent mieux et sont plus heureux. Ça a tout son sens. »

 

Emmanuel Gonzales, directeur d'Ixcys :

 

Une centaine de clients à travers le monde

L’avantage de travailler dans l’informatique, c’est que les frontières n’existent plus. Le désenclavement devient une notion presque virtuelle, bien que 95% des contrats sont signés dans la Capitale. « Ixcys, c’est un éditeur de logiciels français et indépendant, qui présente une offre assez large », précise Emmanuel Gonzales. Cela peut être des logiciels pour des caisses, des outils d’archivages de documents, des ERP (regroupant des fonctions de RH et de gestion interne d’une entreprise)… « On nous demande des spécificités qui sont vraiment liées au métier. Dans le transport, il y a une partie douane qui est un peu compliquée, donc il faut adapter nos outils. Dans le monde médical, c’est encore autre chose. »

Une entreprise qui a réalisé un chiffre d’affaires en 2016 de 850.000 euros, en progression constante, avec une centaine de clients tels que Carrefour International, Pro & Cie, Picard en Suisse, ou encore localement l’entreprise Ixcys a réalisé l’application mobile des Rapaces de Gap.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Hautes-Alpes : 11 jeunes de Gap lancent leur entreprise de services

SOCIÉTÉ / Ils ont entre 16 et 17 ans et proposent leurs services pendant l’été.

Hautes-Alpes : courir pendant 24h contre le cancer

SANTÉ / Pendant 24h, des équipes doivent courir pour récolter des dons pour la recherche médicale.

Alpes du Sud : les événements de ce mercredi

SANTÉ / Journée mondiale du don du sang ce mercredi

Alpes du Sud : le panorama de l'actualité prévue cette semaine

POLITIQUE / Les candidats aux législatives sont invités par le syndicat FDSEA 04 à venir visiter deux exploitations agricoles ce mardi.

Hautes-Alpes : la CCI veut relever des défis pour l'avenir

ÉCONOMIE / La Chambre de Commerce et d’Industrie veut inciter les entrepreneurs à imaginer les projets à mettre en place pour développer l’emploi, les affaires, le territoire.

Hautes-Alpes : des chèvres périssent dans un incendie

FAITS DIVERS / Un incendie s'est déclaré ce vendredi matin à Saint-Bonnet.

Alpes du Sud : deux rendez-vous importants à suivre

ÉDUCATION / C’est la semaine de la maternelle, avec des portes ouvertes organisées pour que les parents puissent découvrir les méthodes d’apprentissage.

Hautes-Alpes : Sacré Willy une entreprise installée à Tallard qui se…

ÉCONOMIE / Avec un chiffre d’affaire de 1 million 300.000 euros en 2016, l’entreprise espère atteindre les 2 millions 300.000 euros en 2017.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios