Hautes-Alpes : une entreprise préfère Saint-Bonnet à Paris

Hautes-Alpes : une entreprise préfère Saint-Bonnet à Paris

ÉCONOMIE / La société Ixcys est spécialisée dans les logiciels pour professionnels et aime le cadre des Hautes-Alpes pour développer ses outils.

 

- Hautes-Alpes –

 

La société Ixcys est née à Paris en 2009, là où se trouve son siège social, bien qu’en 2010 le pôle de développement ait été délocalisé à Saint-Bonnet-en-Champsaur. Un choix qui peut paraitre étonnant, mais qui a permis à l’entreprise, spécialisée dans l’édition de logiciels pour professionnels, de croitre son chiffre d’affaires.

 

Un cadre de vie productif

À Saint-Bonnet-en-Champsaur, il n’y a pas d’enseignes sur la devanture. On entre presque par une porte dérobée, mais on se sent rapidement comme à la maison. Les bureaux d’Ixcys sont tout en bois, ce qui rappelle qu’on est à la montagne, bien loin du siège social de Paris ouvert en 2009. « Nous avons ouvert nos bureaux à Paris, qui était le siège de départ, mais pour le cadre de vie et la qualité de vie, notre métier aussi le permet et on retrouve sur Gap et Grenoble de très grandes écoles d’ingénieur », explique Emmanuel Gonzales, le gérant de cette entreprise.

En coulisses, c’est en fait son ex-employé Jean-Pierre Boyer, Champsaurin d’origine, qui a poussé l’entreprise à s’installer à Saint-Bonnet. Aujourd’hui, Jean-Pierre est associé et directeur technique. Tous les deux bichonnent leurs 10 salariés, de 30 ans en moyenne d’âge. Ici, il y a moins de turn-over qu’à Paris. « Ça fidélise nos employés. Ils se sentent bien, ils produisent mieux et sont plus heureux. Ça a tout son sens. »

 

Emmanuel Gonzales, directeur d'Ixcys :

 

Une centaine de clients à travers le monde

L’avantage de travailler dans l’informatique, c’est que les frontières n’existent plus. Le désenclavement devient une notion presque virtuelle, bien que 95% des contrats sont signés dans la Capitale. « Ixcys, c’est un éditeur de logiciels français et indépendant, qui présente une offre assez large », précise Emmanuel Gonzales. Cela peut être des logiciels pour des caisses, des outils d’archivages de documents, des ERP (regroupant des fonctions de RH et de gestion interne d’une entreprise)… « On nous demande des spécificités qui sont vraiment liées au métier. Dans le transport, il y a une partie douane qui est un peu compliquée, donc il faut adapter nos outils. Dans le monde médical, c’est encore autre chose. »

Une entreprise qui a réalisé un chiffre d’affaires en 2016 de 850.000 euros, en progression constante, avec une centaine de clients tels que Carrefour International, Pro & Cie, Picard en Suisse, ou encore localement l’entreprise Ixcys a réalisé l’application mobile des Rapaces de Gap.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios