Hautes-Alpes : L'Argentière-la-Bessée valide son projet d'avenir

Hautes-Alpes : L'Argentière-la-Bessée valide son projet d'avenir

POLITIQUE / Le Plan Local d'Urbanisme a été acté par les élus, après plus de trois ans de travail sur un projet de développement de la commune.

 

- Hautes-Alpes -

 

Les communes ont l'obligation de remplacer leurs P.O.S par un P.L.U, soit un Plan d’Occupation des Sols par un Plan Local d’Urbanisme. C’est ce qu’impose la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain du 13 décembre 2000, dite loi SRU. À L’Argentière-la-Bessée, le P.O.S datait de 1996 et après plusieurs mois de travail, le P.L.U a été validé ce lundi soir par le conseil municipal. Il contraint l’aménagement futur de ce village des Hautes-Alpes.

 

Des contraintes environnementales strictes

Trois ans d’échanges, de rencontres, d’analyses pour imaginer la ville de L’Argentière-la-Bessée dans les 15 à 20 prochaines années, tout en tenant compte des contraintes légales : loi SRU, loi ANRU, Grenelle II de l’environnement. « Nous avons dû réduire les surfaces constructibles d’environ 12 hectares », annonce la conseillère municipale Laëtitia Fagiolino, en charge ce dossier.

En cause, une réglementation de plus en plus stricte, pour protéger les espaces naturels principalement. Il faut donc développer les villes, mais sans les étendre. « L’idée, c’est de prendre des zones qui sont déjà urbanisées et de pouvoir les agrandir. » En clair, créer des quotas d’habitats par hectares.

 

Laëtitia Fagiolino, conseillère municipal de L'Argentière-la-Bessée :

 

Démographie, tourisme, économie

Ce Plan local d’urbanisme part du postulat que la population de L’Argentière-la-Bessée va augmenter de 500 personnes d’ici 2030, pour atteindre le plus de 2.900 habitants. Mais cette commune située entre Guillestre et Briançon compte aussi un bon nombre de résidences secondaires. « On va essayer de rajouter des lits touristiques. Aujourd’hui, on est à 419. On espère atteindre 519 », explique sur Alpes 1 Laëtitia Fagiolino.

Un PLU validé à 17 voix sur 19 et qui espère aussi un développement économique de la commune. L’Argentière-la-Bessée a longtemps souffert du départ de grandes industries : l’usine d’aluminium, MG Industries, Pechiney.... « On a des projets, notamment une zone artisanale en partenariat avec la Communauté de communes. On envisagerait 3,5 hectares. »

Sur ce projet de Plan local d’urbanisme, une enquête publique va être lancée. Son application est espérée pour la fin de l’année.

 

Lors du conseil municipal de lundi, les élus de L’Argentière-la-Bessée ont voté une enveloppe de 2,8 millions d’euros d’investissements, notamment pour la création d’un bike park et d’un mur d’escalade indoor.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios