Hautes-Alpes : des impressions écologiques au sein de l'Imprimerie des Alpes à Gap

Hautes-Alpes : des impressions écologiques au sein de l'Imprimerie des Alpes à Gap

ENVIRONNEMENT / L'entreprise, vieille de 34 ans, obtient le label "Imprim'Vert" chaque année depuis 2007.

 

- Hautes-Alpes -

 

L’Imprimerie des Alpes à Gap obtient le label « Imprim’Vert » depuis 2007. Chaque année, il est renouvelé, grâce à un cahier des charges suivi à la lettre, qui permet à l’imprimeur de réduire son empreinte environnementale. Une marque créée en 1998 par la Chambre des métiers et de l’artisanat du Loir-et-Cher, devenue aujourd’hui une référence nationale, soutenue par le Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi.

 

Un métier de plus en plus diversifié

Une entreprise créée il y a 34 ans, aujourd’hui gérée par Aline Taix : « Normalement, l’imprimerie c’est imprimer sur papier. C’est façonner, mais malheureusement le vrai métier d’imprimeur a disparu des Hautes-Alpes, puisque nous sommes seuls. » Seule, ce qui permet à l’entreprise de vivre de la clientèle locale à 80%. Un métier qui consiste aujourd’hui, également, à « donner du conseil, en termes de communication, l’attente que le client souhaite. On est beaucoup dans l’accompagnement du développement de l’entreprise, ou de l’événement. » L’Imprimerie des Alpes qui est obligée de se diversifier, de ne pas faire que de l’impression, mais du suivi de projet de A à Z.

 

 

L’écologie au centre

« On commence avec de la PAO [Publication assistée par ordinateur ndlr.]. Ils font des maquettes. Ils nous font des plaques. Ces plaques aluminium on les utilise sur les machines et, de là, on imprime », explique le technicien Sébastien. Il y a ensuite la découpe, la reliure, puis la livraison au client.

Sur tout le parcours, et pour obtenir le label « Imprim’Vert », il y a le recyclage. « On recycle le papier. On recycle tout ce qui est encre. Nous recyclons tout ce qui est matières souillées. Nous avons aussi fait des investissements de machines, sans produits chimiques », précise Aline Taix. Un label environnement, gage de qualité, mais qui n’évite pas une baisse des commandes.

 

Une mutation à l’avenir

L’Imprimerie des Alpes qui subit la concurrence d’Internet, un secteur vers lequel l’entreprise pense se diversifier à l’avenir. Une entreprise qui emploie 7 personnes à Gap, sans sous-traitance et réalise un chiffre d’affaires de 800.000 euros.

 

Le reportage d'Aurore Vallauri :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios