Hautes-Alpes : la mobilisation des commerçants de Gap

Hautes-Alpes : la mobilisation des commerçants de Gap

ECONOMIE / Contre les sommes demandées, les commerçants demandent au maire de Gap de revoir son calcul de la Taxe sur les enseignes.

 

- Hautes-Alpes –

 

Une vingtaine de commerçants de Gap s’est réunie ce jeudi soir dans la zone Tokoro, pour dénoncer la TLPE. Il s’agit de la Taxe locale sur les enseignes et publicités extérieures, un impôt facultatif que la ville a décidé d’appliquer dès cette année. Les commerçants ont donc reçu une facture à renvoyer le 30 juin dernier. Des sommes allant de 300 à 30.000 euros pour certains.

 

 

Des commerçants qui dénoncent des sommes trop importantes et manque de concertation avec la municipalité. « Ce que l’on demande au maire de Gap, c’est de revoir le prix de base des taxes, puisque dans la loi il est possible de diminuer fortement ce prix de base », indique la conseillère départementale Pascale Boyer, à l’initiative de la réunion. « Et puis, aussi, nous lui demandons de revoir la façon dont ont été mesurée les surfaces des enseignes. » Car, selon la loi, ce sont les inscriptions qui sont à taxer et non les supports. « Que la marque de l’établissement, ce qui permettrait de diminuer pas mal les factures de beaucoup de commerçants ».

Le maire de Gap, Roger Didier, qui rencontre, à ce sujet, le président de la Chambre de commerce et d’industrie, Eric Gorde, ce vendredi matin.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios