Hautes-Alpes : Viktor Szelig et les Diables Rouges se séparent après 10 ans

Hautes-Alpes : Viktor Szelig et les Diables Rouges se séparent après 10 ans

SPORT / Après une décennie comme joueur, puis manager de Briançon, Viktor Szelig n'est plus un Diable Rouge.

 

- Hautes-Alpes -

Le manager général des Diables Rouges, Viktor Szelig, ne fait désormais plus partie de l'encadrement du club Briançonnais. Après 10 années passées dans la cité Vauban, dont 9 comme joueur, lui et la direction ont décidé de se séparer. « Je tiens à remercier les Diables Rouges pour les 10 ans passés ici, ainsi que tous les supporters, tous ceux qui m'ont soutenu, aidé et témoigné leur confiance », a réagi Viktor avec émotion. « J'aurais aimé rester, mais les impératifs budgétaires d'une division 1 ne sont pas toujours compatibles avec un poste de manager général », a-t-il expliqué.

« Je veux adresser un immense merci à tous les supporters Briançonnais. J'ai joué pour deux clubs dans ma vie, celui où je suis né et les Diables Rouges. Briançon est mon club de cœur et ma ville de cœur ! J'ai eu beaucoup de succès ici en tant que joueur, malheureusement je vis cette descente aujourd'hui comme manager et je regrette que mon parcours se termine de cette façon. Je suis très déçu pour les supporters. »

 

Des moments forts à la tête des Diables

Arrivé en 2006 à Briançon, Viktor Szelig aura disputé 219 matchs de saison régulière sous le maillot des Diables Rouges et près de 80 matchs de playoffs, en plus de prendre part à de nombreuses coupes. Après avoir remporté 2 Coupes de France (2010 et 2013) et une Coupe de la Ligue (2012), il est sacré champion de France en 2014. Viktor Szelig aura ainsi gagné tous les titres majeurs du hockey français comme joueur dans la cité Vauban : « Mon souvenir le plus marquant, c'est bien sûr ce 7ème match ici à René Froger, en finale contre Angers en 2014, avec la patinoire pleine à craquer ! Ce jour-là, nous avons écrit une vraie histoire, partagé une vraie aventure. C'était ma 8ème année avec les Diables. La première Coupe de France en 2010 à Bercy occupe aussi une place spéciale dans mon cœur. J'espère sincèrement ne pas être jugé uniquement sur cette dernière saison et notre descente en division 1, mais sur l'ensemble des dix années que j'ai passé ici »

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios