Hautes-Alpes : 80 manifestants pour réclamer des moyens aux élèves en difficulté

Hautes-Alpes : 80 manifestants pour réclamer des moyens aux élèves en difficulté

EDUCATION / « On a déjà du mal à financer la réforme des rythmes scolaires, mais en plus, on nous enlève des moyens. Ça devient difficile »

Hautes-Alpes - Près de 80 manifestants ce mardi après-midi, devant l’Inspection Académique des Hautes-Alpes à Gap. Ils sont venus dénoncer la nouvelle carte des REP, Réseaux d’Education Prioritaire, ex-ZEP. En effet, les collèges de l’Argentière-la-Bessée, Veynes et Serres, et les écoles situées dans le même secteur, sont sortis du dispositif. Dans les Hautes-Alpes, seul le collège de Laragne-Montéglin sera labellisé REP.

Parmi eux, les maires d’Aspres-sur-Buëch et de La Faurie.
« On a déjà du mal à financer la réforme des rythmes scolaires, mais en plus on nous enlève des moyens. Ça devient difficile », regrette sur Alpes 1 François Pinet, maire d’Aspres-sur-Buëch. Il y avait également les syndicats FSU, CGT, FO, des enseignants, des parents et quelques élèves. « La difficulté, elle existe toujours dans ces établissements et on voudrait, a minima, qu’on ait un engagement ferme des services de l’Education Nationale pour conserver les moyens... pas de classes surchargées, à 25 élèves maximum, et des moyens suffisants en horaire pour pouvoir faire du dédoublement et éviter l’échec scolaire », a indiqué Delphine Franceschetti, secrétaire départementale du SNESS-FSU 05.

La mobilisation avait lieu ce mardi, alors qu’un groupe de travail se réunissait à l’Inspection Académique, concernant l'Education Prioritaire.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios