Alpes de Haute-Provence : Manosque, UDI recherche liste

Alpes de Haute-Provence : Manosque, UDI recherche liste

POLITIQUE / Le parti centriste vient de nommer Gwendal Tissier chef de file pour les élections municipales à Manosque. Une nouvelle liste dans cette ville où les candidatures se multiplient ? Non, ce dernier l’affirme, il ne sera pas candidat.

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

UDI recherche liste à Manosque dans les Alpes de Haute-Provence. Le parti centriste vient de nommer Gwendal Tissier chef de file pour les élections municipales à Manosque. Une nouvelle liste dans cette ville où les candidatures se multiplient ? Non, ce dernier l’affirme, il ne sera pas candidat.

 

« Il y a un temps pour tout », G. Tissier

 

« Je ne serai pas candidat pour prétendre à la fonction de maire », promet Gwendal Tissier. Ce dernier estime qu’à 26 ans, « il y a un temps pour tout, je suis actuellement en études ». Et pour diriger une ville comme Manosque « qui va devenir un épicentre de l’énergie, il faut quelqu’un qui connaisse les rouages des discussions avec le Département et la Région, qui soit capable de se situer au-dessus de la mêler pour prendre des décisions de raison ».

 

Des discussions avec deux listes

Des discussions sont déjà en cours. Premier à avoir répondu à l’appel du chef de file de l’UDI à Manosque, c’est Armel le Hen, conseiller municipal en charge des finances soutenu par le maire Bernard Jeanmet-Peralta. Gwendal Tissier a également sollicité La République en Marche pour faire part de ses propositions. Et il l’admet, il n’est pas là « pour faire de la figuration. Je suis prêt à prendre une délégation à l’environnement jusqu’à une vice-présidence à la DLVA ». Cependant, il se dit prêt à se retirer si ses idées sont reprises ou pour faire barrage au Front National « car avec la multiplicité des listes, c’est ça le risque ».

 

Exit un soutien à Camille Galtier

« Je n’ai pas de proximité idéologique avec Camille Galtier qui est investi par Les Républicains », un parti que Gwendal Tissier a quitté après l’élection de Laurent Wauquiez « car il n’avait plus ce côté humaniste ».

Il n’y aura donc pas de soutien et de discussions avec Camille Galtier, d’autant que le chef de file de l’UDI ne retrouve pas la « promesse du renouveau » promise par le candidat après les derniers ralliements « surtout celui de Jacques Brès. On est face à des gens qui ont eu de grosses responsabilités et qui aujourd’hui, ne seraient responsables de rien ? Je ne suis pas d’accord ». Une promesse de renouveau que Gwendal Tissier retrouve aujourd’hui davantage chez Armel le Hen. Il se donne désormais jusqu’à la mi-novembre pour prendre sa décision.

 

C. Michard

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios