Alpes de Haute-Provence : dégradation du péage de Manosque et une facture qui s’allonge pour Vinci

Alpes de Haute-Provence : dégradation du péage de Manosque et une facture qui s’allonge pour Vinci

SOCIÉTÉ / Le péage de l’A51 de Manosque sera fermé jusqu’à nouvel ordre et vient s’ajouter à la liste des 250 sites déjà impactés dont la facture est d’ores et déjà estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros sur l’ensemble du réseau.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Manosque ou le péage de trop pour Vinci Autoroute, qui déplore un nouveau « saccage » venant s’ajouter aux 250 sites déjà impactés quotidiennement par les actions « des manifestants » avec une facture d'ores et déjà estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros sur l’ensemble du réseau.

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : le péage de Manosque dégradé

 

« À ces manifestations s’ajoutent de très nombreuses dégradations de locaux, installations techniques et équipements de sécurité, ayant occasionné des coupures d’axes de longue durée, les fermetures sur décision préfectorale de nombreux échangeurs, ainsi que la mise en place de déviations par le réseau secondaire », précise sur Alpes 1, Marine Nicolaï, responsable de la communication de Vinci PACA.

Un péage incendié et une sortie d’autoroute fermée jusqu’à nouvel ordre « tant que les conditions de sécurité ne seront pas réunies » et dont la facture devra trouver preneur entre Vinci, l’État et les assureurs « c’est dans tous les cas la collectivité qui est pénalisée par ces atteintes répétées portées aux biens publics, qui ne profitent à personne. » Quant à savoir si les automobilistes seront les payeurs en bout de chaine ? « Ce n’est pas Vinci qui décide tout seul de l’augmentation des tarifs » rappelle Marine Nicolaï :

Des dégradations que dénoncent les gilets jaunes rencontrés sur place ce matin et qui se demandent maintenant « à qui profite le crime ? »

 

Les dégradations en détail sur l’ensemble du réseau Vinci à ce jour :

6 bâtiments d’exploitation entièrement détruits par des incendies volontaires, dont un PC sécurité à Narbonne.

33 véhicules d’intervention totalement détruits par le feu.

De nombreuses chaussées fortement dégradées par des incendies volontaires.

15 échangeurs et plateformes de péages incendiés.

5 locaux d’exploitation à proximité des échangeurs totalement vandalisés et/ou incendiés ainsi que 2 locaux commerciaux.

Des dizaines d’actes de vandalisme sur les installations techniques situées sur les échangeurs (dégradations volontaires de matériel et de caméras de sécurité, coupures électriques…) et sur le réseau autoroutier (glissières endommagées, clôtures découpées, fibre optique sectionnée, panneaux de signalisations détruits, sanitaires saccagés…).

Des centaines de tonnes de détritus enlevés, sous protection des forces de l’ordre, aux abords et sur les « campements » construits par les manifestants sur les échangeurs.

 

A.Cam


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios