Alpes de Haute-Provence : la santé a besoin de se réorganiser

Alpes de Haute-Provence : la santé a besoin de se réorganiser

SANTÉ / Il faut réorganiser l’offre avec des centres de santés reliés à des hôpitaux de proximité, eux-mêmes dépendants de grands Centres Hospitaliers Universitaires.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

« On ne peut pas avoir tout partout », les propos de Christophe Prudhomme, le porte-parole de l’Association des Médecins Urgentistes de France. Il était à Digne-les-Bains ce lundi soir, pour un débat public sur l’accès aux soins. Pour lui, il faut réorganiser l’offre avec des centres de santés reliés à des hôpitaux de proximités, eux-mêmes dépendants de grand Centres Hospitaliers Universitaires. Il faut donc une complémentarité de l’offre de soins.

 

« Le problème, c’est surtout l’avenir de l’hôpital et de ses spécialités essentielles en termes d’hôpital de proximité », C. Prudhomme

 

Il faut des spécialistes, mais pas toutes les spécialités. Exemple à l’hôpital de Digne-les-Bains, où la transformation des lits de médecine interne en lits polyvalents avait suscité des inquiétudes ces dernières semaines.

 

À lire également >>> Alpes de Haute-Provence : la médecine interne disparaît de l'hôpital ?

 

Christophe Prudhomme :

 

Christophe Prudhomme qui prône un service d’urgence accessible à moins de 30 minutes de chaque habitant et regrette la construction de maisons de santé « sans projet » où les professionnels manquent, car ne sont pas salariés, mais rémunérés à l’acte.

 

M. Bonnefoy



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios