Alpes de Haute-Provence : Les Républicains, C.Galtier lance un appel de détresse à L.Wauquiez

Alpes de Haute-Provence : Les Républicains, C.Galtier lance un appel de détresse à L.Wauquiez

POLITIQUE / Proche du naufrage, la fédération LR des Alpes de Haute-Provence espère, par la voix du délégué de la 2ème circonscription, que l’élection de Laurent Wauquiez puisse lui redonner un second souffle rapidement.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Battre le fer tant qu’il est chaud, tel serait le proverbe appliqué au courrier envoyé par le délégué de circonscription des Alpes de Haute-Provence de Les Républicains, Camille Galtier, à Laurent Wauquiez. Profitant de la reconstruction en cours au sein de LR, Camille Galtier en profite pour tenter de placer le carton de la fédération sur la pile des dossiers prioritaires.  

 

Quelqu’un veut bien se pencher sur le sort de notre fédération ?

C’est en substance l’objet d’un courrier dans lequel Camille Galtier remet en perspective l’état dans lequel se trouve la fédération LR des Alpes de Haute-Provence. Rappelant « une défaite historique et sans précédent » à la présidentielle puis aux législatives, à laquelle on pourrait ajouter l’impensable déroute des sénatoriales et des départementales, il souligne également « l’absence de secrétaire départemental », depuis la démission d’Éliane Barreille en avril dernier, et « l’absence » depuis la fin des élections législatives, du président Sébastien Ginet. Remarquons au passage la pudeur avec laquelle Camille Galtier passe sur l’ensemble des affaires qui ont entaché le parcours de Sébastien Ginet à la présidence de la fédération et pour lesquelles aucune sanction n’a été prononcée…

À lire également >>> Alpes de Haute-Provence : Sébastien Ginet accusé « de vol de chèques »

 

« Cher Laurent, je te prie de bien vouloir te pencher prioritairement sur notre territoire, certes rural et peu peuplé, mais au combien magnifique. »

 

Du changement rapidement

Parmi les demandes de ce courrier, l’élu sollicite la nomination auprès des adhérents d’un nouveau secrétaire départemental ou « le renforcement des principaux responsables départementaux dans leurs prérogatives. » En clair, donner plus de moyen d’actions aux rares représentants du parti encore présents.

L’échec cuisant des législatives étant encore vif, le délégué de circonscription demande également une réécriture des stratégies et des accords électoraux avec « nos partenaires », faisant écho à la remise en question des investitures à la défaveur de Magalie Surle, alors candidate investie par Les Républicains, qui avait dû s’effacer au profit d’accords (nationaux)  LR-UDI, au profit de Brigitte Beaumeyer. L’élue dignoise qui n’avait pu ramener qu’une quatrième position au premier tour avec 7,4% des voix. Sans détour, Camille Galtier demande que Laurent Wauquiez mette fin à des accords qui reposeraient « sur un simple arrangement sur le nombre de sièges avec des partis dont les élus sont plus nombreux que les électeurs. » Une position qui devrait ravir les centristes des Alpes de Haute-Provence, directement visés dans cette missive.

En revanche, le très pudique Camille Galtier ne demande rien concernant le sort de la présidence de la fédération. Ayant probablement foi en la parole d’un Sébastien Ginet, qui avait promis de remettre sa démission à la suite de l’élection de Laurent Wauquiez...

Notez que l’élection à la présidence de Les Républicains dans les fédérations se tiendra en juin 2018.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios