Alpes de Haute-Provence : moins d'emplois aidés, quel avenir pour le refuge AUDACCE ?

Alpes de Haute-Provence : moins d'emplois aidés, quel avenir pour le refuge AUDACCE ?

SOCIÉTÉ / L’association AUDACCE s’occupe d’une trentaine de chiens au refuge, mais aussi de stériliser, d’identifier, de nourrir et de soigner plus de 150 chats sur la vallée.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

L’association de protection animale de la Vallée de l’Ubaye AUDACCE très inquiète pour l’avenir de ses actions, à cause de la diminution des emplois aidés. Une décision du gouvernement, qui prévoit de diviser en deux ans par deux leur nombre en France. AUDACCE s’occupe d’une trentaine de chiens au refuge, mais aussi de stériliser, d’identifier, de nourrir et de soigner plus de 150 chats sur la vallée. Alors qu’en décembre 2016 l’association comptait quatre emplois aidés sur cinq salariés, en décembre 2017 le refuge ne comptera plus que deux salariés. « Nous ne savons pas ce qui va se passer au-delà du 31 décembre », explique sur Alpes 1  Michèle Javelle, présidente de l’association AUDACCE à Saint-Pons :

 

 

Vers une diminution du nombre d’heures, voire même une fermeture

Jusqu’en décembre, deux personnes ont pu être embauchées en CDD. Après le 31 décembre, la situation sera très incertaine pour le refuge. « Soit quelque chose sera mis en place pour permettre d’apporter une aide à l’association, soit nous allons devoir diminuer le nombre d’heures de présence au refuge, soit pourquoi pas fermer. J’espère que nous ne serons pas obligés d’en arriver là », explique sur Alpes 1 Michèle Javelle.

 

« Nous avons un budget de dépenses autour de 100.000 euros », M. Javelle

 

« On fait beaucoup d’actions pour essayer de financer l’association. Nous avons un budget de 100.000 euros et une subvention de la com-com de 22.000 euros. Le reste, il faut que nous le cherchions », indique la présidente de l’association AUDACCE. Une association qui assure le service de fourrière pour l’ensemble des communes regroupées au sein de la CCVUSP, ainsi que pour celles d’Allos et de Montclar.

AUDACCE a alerté la sous-préfecture de Barcelonnette, la communauté de communes, mais aussi la députée Emmanuelle Fontaine Domeizel.

 

 

Notez également que sur le sujet de la suppression des emplois aidés, les organisations syndicales et les parents d’élèves des Alpes de Haute-Provence se mobiliseront le 18 octobre à 11h30 devant la préfecture de Digne-les-Bains.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios