Alpes de Haute-Provence : Présidence du Conseil Départemental, des militants PS dénoncent la désignation de R.Massette

Alpes de Haute-Provence : Présidence du Conseil Départemental, des militants PS dénoncent la désignation de R.Massette
Photo : René Massette, vice-président du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence.

POLITIQUE / Alors que la désignation du candidat de la majorité à la présidence du Conseil Départemental reste incertaine, après le déchirement des élus, c’est aujourd’hui au sein du PS que les tensions naissent.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Y’a-t-il un pilote dans la majorité départementale de gauche des Alpes de Haute-Provence pour tenir les rangs ? Les derniers soubresauts  politiques de ces derniers jours permettent d’en douter. Du côté du PS qui s’est immiscé dans la désignation du candidat de la majorité, la question se pose également aujourd’hui, et ce à seulement une semaine du vote à la désignation du prochain président du Conseil Départemental.

 

La désignation du candidat PS « affaiblit et fracture la majorité départementale »

Déjà, ce jeudi, le sénateur (ex-PS) des Alpes de Haute-Provence, Jean-Yves Roux, dénonçait sur Alpes 1 le choix et la méthode de désignation du candidat PS, René Massette, à la présidence du Conseil Départemental par la fédération du Parti Socialiste. Selon l’élu, la fédération PS 04, dirigée par Paola Valenti, a désigné son candidat « en conseil fédéral, avec un petit nombre de personnes présentes ». Une démarche jugée «illégale » par le sénateur, rappelant que la désignation doit être effectuée « avec l’ensemble des sections militantes du département. » C’est aujourd’hui ce que revendique la section PS de Castellane.

 

« Les militants exigent le retrait immédiat de la désignation d’un candidat PS. »

« Cette candidature [celle de René Massette] serait celle de la division et irait à l’encontre de l’unité toujours prônée et portée par le Président disparu Gilbert Sauvan », dénonce Jean-Paul Golé, secrétaire de la section PS de Castellane. Ce dernier juge la procédure de désignation, sans vote des militants en sections, comme « irrégulière. Les militants exigent le retrait immédiat de la désignation d’un candidat PS. »

Au-delà de cette désignation, le secrétaire de section dénonce un conseil fédéral au cours duquel se serait tenu « un procès » contre Gilbert Sauvan, « coupable d’avoir émis un souhait pour sa succession. Un procès inadmissible et indigne. »

Incontestablement, quelle que soit l’issue du vote qui se tiendra le 29 septembre prochain, rien ne garantit le retour d’une unité au sein de la majorité départementale. Une unanimité dans les rangs probablement déjà perdus, poussant Jean-Christophe Pétrigny,àa démissionner de ses responsabilités de chef de groupe de la majorité.

 

Sur le même sujet >>> Alpes de Haute-Provence : Conseil Départemental, annulation du scrutin pour la désignation du candidat de la majorité



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios