Alpes de Haute-Provence : Législatives 2017, le PS n’opposera pas de candidature à C.Castaner

Alpes de Haute-Provence : Législatives 2017, le PS n’opposera pas de candidature à C.Castaner

POLITIQUE / Nouveau rebondissement au sein de Solférino. Après avoir menacé du pire les transfuges passés sous la bannière d’Emmanuel Macron, le PS valide ses accords avec EELV, qu’il envoie à la casse face à des candidats En Marche ! pour les législatives.

(Crédit photo : AFP/B.Horvat)

- Alpes de Haute-Provence -

 

Ou comment en quelques mois passer du statut de traitre politique qui, élu député sous la bannière PS passe chez Macron, avant de renaitre auprès de Solférino comme étant l’un des candidats à protéger pour les prochaines échéances législatives ? La réponse se trouve dans les positions schizophréniques du PS, portées par le secrétaire général, Jean-Christophe Cambadélis, qui ne souhaitant pas insulter l’avenir, offre avec les accords PS-EELV, un peu d’air à Christophe Castaner pour sa campagne des législatives dans les Alpes de Haute-Provence.

 

Un accord qui se retourne contre EELV et dédouane le PS

En effet, le détail de l’accord conclu la semaine dernière entre PS et EELV, dévoilé par Le Parisien, révèle que certes, huit circonscriptions sont réservées aux députés EELV sortants, mais que sur les 41 autres promises aux écolos, 21 sont tenues par des sortants d’autres partis bien implantés (Bruno Le Maire, Patrick Ollier, Éric Woerth, Lionnel Luca…) et 9 autres par des élus aujourd’hui En Marche !.

En clair, en s’exemptant d’investir des socialistes face à ses transfuges, le PS tente de ne pas se mettre à dos des candidats potentiellement élus dans la majorité Macron, privilégiant sans avoir l’air d’y toucher une future entente avec En marche !. Le tout en envoyant au casse-pipe les Verts sur ces circonscriptions.

Une situation qui fait dire au porte-parole d’Emmanuel Macron, Christophe Castaner, qu’il est « facile pour Borgel et Cambadélis de filer nos circos, ils ne se mettent à dos aucun militant », tout en rappelant qu’ « Emmanuel Macron est clair : pas d’accord d’appareil ! Quand on pousse la délicatesse jusqu'à présenter des candidats face à Borgel et à Cambadélis (respectivement numéro 1 et 2 du PS) ça prouve notre état d’esprit.»

Un accord qui devrait conforter dans sa position la première secrétaire fédérale du PS 04, Paola Valenti, qui ne souhaitant pas d’autre candidats PS que ceux choisis par les militants (Delphine Bagarry dans la 1ère circonscription et Christophe Castaner dans la 2ème), annonçait  qu’ « il faudra éviter la dispersion des voix de gauche », et ainsi éviter une candidature face à Christophe Castaner.

 

Vers l’accélération de futurs accords pour les législatives entre EELV et PCF ?

Un retournement de situation qui pourrait pousser encore un peu plus la fédération écologiste à accélérer les discussions avec les autres partis de gauche comme le PCF. Colette Charriau, porte-parole d’EELV 04, avait déjà exclu, sur Alpes 1, de conclure de quelconques accords avec les candidats investis par le PS (Delphine Bagarry dans la 1ère circonscription et Christophe Castaner dans la 2ème).

Alors au lendemain de cette annonce, celle-ci pourrait accélérer les tractations avec les communistes et faire fi de la parole de Solférino pour s’opposer dans la prochaine campagne à En Marche !, mais pas seule…

Après une élection présidentielle âpre, il est donc déjà écrit que les législatives ne le seront pas moins sur nos territoires…



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios