Alpes de Haute-Provence : un pro de la finance à la tête du Sauze

Alpes de Haute-Provence : un pro de la finance à la tête du Sauze

STATIONS / Un nouveau directeur des remontées mécaniques, pour une station en difficultés financières et judiciaires.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

C'est le 17 octobre dernier que le nouveau directeur du domaine skiable du Sauze a pris ses fonctions, avec la ferme volonté et aussi l'assurance de pouvoir ouvrir le 10 décembre prochain.

 

Le Sauze ouvrira le 10 décembre

Le dernier conseil municipal, qui s'est tenu ce mercredi, a confirmé l'ouverture du domaine skiable du Sauze au 10 décembre. De quoi rassurer le nouveau directeur du domaine skiable, Jean-Charles Donzelot, fraîchement arrivé le 17 octobre dernier. « J'ai été très bien accueilli par tous les salariés et les permanents en place. Je prends mes marques petit à petit dans la vallée », se confie-t-il sur Alpes 1. 

Composées de 15 permanents et de 90 saisonniers, les remontées mécaniques du Sauze s'apprêtent donc à faire une nouvelle saison, malgré les difficultés juridiques. La station a été rachetée par la Communauté de communes de la Vallée de l’Ubaye à la famille Coutolenc, pour 3,7 millions d’euros. Le Ministère de l’Intérieur a engagé un pourvoi en cassation devant le Conseil d’État, pour s’assurer du bon usage des deniers publics. Une affaire qui devrait prendre fin en juin 2017. « On a signé une convention avec la famille Coutelenc ces derniers jours, qui nous permet de fonctionner à 100% avec le domaine et avec beaucoup de sérénité. Avec un nouveau directeur, jeune et dynamique, entouré d'une équipe très professionnelle qui connait bien le domaine, on peut être optimiste », se félicite Jacques Martin, président de la CCVU.

 

 

Un financier à la tête de la station

Jean-Charles Donzelot, 30 ans, a une solide expérience dans le milieu de la finance avec un master 2 de comptabilité en poche, un diplôme supérieur de comptabilité et de gestion et un diplôme d'expertise comptable en cours d'obtention. Pas étonnant que déjà dans les couloirs des remontées mécaniques on se soit amusé à le surnommer « le comptable ». « Les gens se sont un peu renseignés sur moi. Effectivement, je suis issu de la finance. J'ai travaillé pendant 4 ans dans un cabinet d'audit à Marseille et j'espère bien que je passerai le diplôme d'expert-comptable, pour mettre à profit mes connaissances et mon expérience pour une meilleure gestion du domaine du Sauze. »

L'objectif principal est d'arriver à ce que la station soit auto-suffisante, avec un chiffre d’affaires qui doit atteindre 3 millions d'euros d'ici trois ans. « Cela passe par différentes actions : rationaliser les coûts, même si je sais que différents coûts sont fixes, il y a moyen de diminuer certaines dépenses et puis d’augmenter le chiffre d'affaires », estime Jean-Charles Donzelot sur Alpes 1.

 

Investir dans la neige artificielle

La station profitera du contrat de station de la communauté de communes de la Vallée de l'Ubaye, une enveloppe de 3,7 millions d'euros, dont 1,2 millions pour le Sauze. Des investissements sont prévus dans la production de la neige de culture, notamment sur la partie supérieure de la station, pour un coût global de 2,4 millions d'euros. Une première tranche de travaux de l’ordre de 800.000 euros devrait être entreprise pour le printemps. Des investissements qui permettront de sécuriser la première semaine d'ouverture. « Les investissements en neige de culture se feront au-dessus du télésiège du Break, qui permettra d'avoir une vraie colonne vertébrale au Sauze et d'avoir une sécurité dès l'ouverture de la station. ».

Le Sauze a réalisé un investissement de 250.000 euros pour la mise à neuf des infrastructures de production de neige de culture existantes. Premier signe encourageant avant l'ouverture de la station, la vente de forfait saison est en hausse de 25%.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios