Alpes de Haute-Provence : à Castellane, le Mandarom ne pourra pas s’étendre

Alpes de Haute-Provence : à Castellane, le Mandarom ne pourra pas s’étendre

URBANISME / L’association Vajra Triomphant, basée sur la religion Aumiste, réclamait la reconnaissance du statut de hameau du Mandarom, classé en zone naturelle, sur la commune de Castellane et donc l’annulation du Plan local d’urbanisme.

 

- Alpes de Haute-Provence -

Tensions entre la mairie de Castellane et l’association Vajra Triomphant. Basée sur la religion aumiste, ce mouvement religieux demande l'indépendance de son territoire à la France depuis 1985. Une association qui réclame la reconnaissance de sa cité sainte du Mandarom. Un classement qui impliquerait l’annulation du Plan local d’urbanisme. « Si on leur accordait le statut de hameau, ils auraient pu s’agrandir et donc construire de nouveaux bâtiments, mais c’est impossible car le site est classé en zone naturelle », explique Jean-Pierre Terrien, le maire de Castellane au micro d’Alpes 1.

 

« Le PLU est inattaquable »

Plusieurs recours ont été déposés par l’association, qui n’a pas obtenu gain de cause. « Le plan local d’urbanisme est inattaquable », se félicite Jean-Pierre Terrien, le maire du village. L’association ne peut donc plus s’étendre et construire de nouveau bâtiments à côté du Mandarom, « qui compte quelques bâtiments, dont par exemple des logements et des lieux de prières ».

La compétence du Plan local d’urbanisme qui est passée à la communauté de communes du Moyen Verdon en janvier 2016. L'association Vajra Triomphant, contactée, n'a pas souhaité communiquer.

Le maire de Castellane :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios