Alpes de Haute-Provence : un poussin gypaète voit le jour dans le Parc du Mercantour

Alpes de Haute-Provence : un poussin gypaète voit le jour dans le Parc du Mercantour

ENVIRONNEMENT / Un couple installé en 2014 dans la Vallée de la Tinée a donc donné naissance à ce poussin, « le fruit d’un très long travail de réintroduction démarré dans les Alpes en 1986 puis en 1993 pour le Parc National du Mercantour »

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Le Parc National du Mercantour, nid d’amour pour l’espèce du gypaète barbu. Un poussin de cette espèce de casseur d’os vient de naître, alors que le gypaète est resté absent du territoire pendant un siècle.

 

Le nettoyeur de ces vallées

Un vautour qui remplit un rôle primordial dans l’écosystème, par sa fonction de recyclage des cadavres. Un couple installé en 2014 dans la Vallée de la Tinée a donc donné naissance à ce poussin, « le fruit d’un très long travail de réintroduction démarré dans les Alpes en 1986 puis en 1993 pour le Parc National du Mercantour ».

 

Une espèce à ne pas déranger

Un travail notamment pour réduire les risques de mortalité du gypaète, avec l’équipement des câbles et lignes électriques avec des balises de visualisation. L'oiseau est très sensible aux dérangements générés par différentes activités humaines comme le survol d'hélicoptères, de planeurs ou d'autres pratiques sportives de montagne

Le Parc veut poursuivre ces efforts pour l’installation du vautour sur le massif du Mercantour, « une espèce encore menacée d’extinction » dont deux reproductions ont échoué cette année.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios