Le 8:30 avec David Gehant

Le 8:30 avec David Gehant

POLITIQUE / La candidature de Renaud Muselier aux régionales était "naturelle" pour le conseiller régional et maire de Forcalquier. Et sa candidature en juin ?

 

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

 

Il ne sera pas candidat aux élections départementales, il garde un point d’interrogation pour les régionales mais il est sûr : « la candidature de Renaud Muselier était naturelle » pour David Gehant, conseiller régional de la majorité, maire de Forcalquier et président de la communauté de communes Forcalquier Lure. Il était l’invité du « 8 :30 » ce vendredi.

 

Renaud Muselier, le bon capitaine à bord du bateau PACA

Décidément, la majorité semble inspirée par la métaphore maritime dans cette course aux régionales. « Renaud Muselier a montré qu’il était un bon capitaine par temps calme avec un bilan excellent, et qu’il était capable de tenir la barre par gros temps, quand la situation catastrophique de la crise sanitaire s’est imposée », poursuit David Gehant. Mais son chef de file trouvera face à lui le Rassemblement National de Thierry Mariani.

Une candidature qui sonne comme une redite de 2010 : à l’époque, l’ancien ministre des transports sous Nicolas Sarkozy portait la candidature de l’UMP avec dans ses proches soutiens… Renaud Muselier. Une épine dans le pied de Les Républicains ? Pas vraiment pour David Gehant, « après son échec aux législatives de 2017, Thierry Mariani s’est vendu au Rassemblement National contre un plat de lentilles [élections européennes de 2019 dans lesquelles il a été élu – ndlr], c’est l’exemple même de la girouette politique ». Pour le conseiller régional, Mariani ne s’est pas battu pour son ancienne famille politique alors qu’elle était dans une situation complexe, « il est parti pour obtenir un poste de député européen ».

 

« L’équipe sera ouverte en partant des écologistes non intégristes aux repentis du Rassemblement National », D. Gehant

 

Renaud Muselier conclura t-il un accord avec La République en Marche ? Si le parti présidentiel a déjà sa candidate avec la secrétaire d’État en charge des personnes handicapées, Sophie Cluzel, les discussions ne seraient toujours pas fermées pour faire barrage au Rassemblement National. Renaud Muselier lui se dit ouvert aux soutiens, aux capacités mais pas aux accords d’appareils politiques. « Il n’interdit à personne de soutenir sa démarche. L’équipe sera ouverte en partant des écologistes non intégristes aux repentis du Rassemblement National », explique David Gehant.

 

Départementales, il ne sera pas candidat

Si l’on comprend que la réflexion est encore engagée pour David Gehant dans une potentielle candidature aux régionales, la décision est déjà prise pour les départementales dans les Alpes de Haute-Provence : il ne sera pas candidat mais travaille avec Sophie Vaginay, secrétaire départementale des LR et Camille Galtier, délégué de circonscription « à structurer les choses dans le département, on a une chance de gagner ».

Quant à Jean-Yves Roux, le sénateur qui se verrait bien travailler au département avec la droite mais sans lui faire accéder aux postes d’exécutif, « il n’est plus à une contradiction près. Il a été réélu sénateur avec certaines voix de la droite, avant d’appeler à une union avec l’extrême gauche pour faire battre Renaud Muselier, il faut être sérieux ».

 


En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios