Région : pour Renaud Muselier, parrainer n'est pas soutenir

Région : pour Renaud Muselier, parrainer n'est pas soutenir

POLITIQUE / Une élection présidentielle sans les candidats crédités de plus de 10 % d'intentions de vote dans les sondages « provoquerait une crise de la crédibilité dans nos institutions »

 

- Région - 

 

Une élection présidentielle sans Jean-Luc Mélenchon, Marine le Pen ou Éric Zemmour « provoquerait une crise de la crédibilité dans nos institutions ». C’est le message de Renaud Muselier. Le président de la région Provence Alpes Côte d'Azur a écrit aux maires du territoire. Une lettre « pour les inciter à parrainer un candidat à la présidentielle avant le 4 mars, même sans partager leur engagement politique ». Selon le numéro 1 de l’hémicycle marseillais, « si un candidat déclaré recueille plus de 10 % d’intentions de vote dans les sondages, il doit pouvoir être sur la grille de départ ».

 

« On doit faire vivre la démocratie pour tous », R. Muselier

 

Selon un sondage Opinion 2022 réalisé par Elabe, Emmanuel Macron, qui n’est pas encore candidat mais qui devrait tenir son premier meeting le 5 mars à Marseille, culmine à 24,5 % devant Marine le Pen avec 18 %, suivi d’Éric Zemmour à 13,5 % d’intentions de vote, Valérie Pécresse à 11,5 % des suffrages et Jean-Luc Mélenchon donné à 11 %. « On doit faire vivre la démocratie pour tous », termine Renaud Muselier. Son parrainage n’a pas encore été publié par le Conseil Constitutionnel.

 

C. Cava Michard