Région : le tourisme devra être tricolore

Région : le tourisme devra être tricolore

TOURISME / « Une campagne qui pèse 1,1 million d’euros pour faire la promotion du marché français »

 

- Région Provence Alpes Côte d'Azur - 

 

Le tourisme, un secteur à relancer à l’aube de cette saison estivale. Pilier de l’économie régionale avec 13% du PIB et plus de 143.000 emplois, le tourisme a connu une année 2020 particulièrement difficile en raison de la crise de la Covid-19. En effet, la filière a enregistré une perte de 10 milliards d’euros, soit la moitié des retombées économiques habituelles. Même si la situation sanitaire reste floue, le Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur veut porter un plan de relance ambitieux et inédit pour les mois à venir. 

 

Un pour tous, tous pour un ! 

Dans la lignée du succès de la campagne #OnaTousBesoinduSud2020, le Comité Régional de Tourisme ne change pas une formule qui gagne et fait donc le choix du collectif en fédérant 11 acteurs majeurs du tourisme régional dont les agences de développement des Hautes-Alpes et des Alpes de Haute-Provence. Une mutualisation des moyens avec le CRT qui abonde à hauteur de 60% de la mise de départ de chaque partenaire. Concrètement, à partir du 2 mai, #OnaTousBesoindu Sud, saison 2021 met l’accent sur le marché français pour compenser la présence limitée des clientèles internationales. 

 

« 180 spots TV, 370 spots radio ! Une campagne qui pèse 1,1 millions d’euros pour faire la promotion du marché français », François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme Provence Alpes Côte d’Azur

 

Même si la priorité est donnée aux touristes français, le marché européen n’est pas pour autant délaissé avec un plan de relance commun pour l’ensemble des régions de France. Nommée #ExploreFrance, cette campagne mobilise un budget de 10 millions d’euros et la Région Provence Alpes Côte d’Azur y contribue le plus avec un apport de 2,2 millions d’euros. Axée sur une offre « nature » et « durable », elle se déclenchera en fonction de l’évolution sanitaire de la France et des pays voisins jugés prioritaires comme le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie. Une belle opportunité pour les Alpes du Sud qui remplissent toutes les cases de ce type de tourisme. « L’été dernier, les gens avaient besoin d’espace et de nature. Les Alpes ont particulièrement bien tiré leur épingle du jeu puisque c’est la meilleure saison depuis 10 ans », soulève François de Canson.

 

L'évenementiel n'est pas oublié

Outre les mois de juillet et d’août qui sont le cœur de la saison estivale, cette grande relance du tourisme vise également à déployer les ailes de cette dernière, c’est-à-dire les périodes mai-juin ainsi que septembre. Notez finalement que c’est à la rentrée qu’une nouvelle campagne promotionnelle de 200.000 euros sera mise en place pour spécifiquement aider l’évènementiel qui est à l’arrêt depuis plus d’un an.

Le reportage de Christophe Lourenço : 

C.Lourenço