Région : l'emploi a les reins solides face au confinement

Région : l'emploi a les reins solides face au confinement

ÉCONOMIE / C'est ce qu'il ressort de la dernière enquête de l'INSEE. Mais certains secteurs pâtissent des mesures sanitaires, comme l'hôtellerie/restauration, tout comme certains territoires à l'image des Hautes-Alpes

 

- Région - 

 

L’emploi en région PACA a les reins solides, c’est ce qu’il ressort de la dernière étude de l’INSEE. L’institut de la statistique a étudié l’impact du confinement de l’hiver dernier sur la conjoncture. Conclusion : Provence-Alpes-Côte d’Azur résiste mais certains secteurs, comme l’hôtellerie et la restauration, souffrent tout comme des départements comme les Hautes-Alpes. Deux constats directement corrélés à la fermeture des remontées mécaniques.

 

Un recul limité de l'emploi en PACA : la construction sauve les meubles

« Limité », voilà comment l’INSEE qualifie le recul de l’emploi en région PACA pour le dernier trimestre de 2020. Pourtant, deux confinements sont passés par là : celui du printemps, dur, et celui de l’hiver, plus souple dans les restrictions imposées. « L’emploi résiste » et la baisse sur un an est donc limitée à 0,8 %, soit 15.900 emplois en moins sur le territoire régional. C’est ainsi mieux que le constat national, où la diminution est de plus de 1 %. Si l’emploi ne retrouve pas son niveau d’avant crise, il rejoint par contre celui du premier trimestre 2019.

Une synthèse de cette tendance qu’il faut toutefois nuancer car tous les secteurs n’ont pas été logés à la même enseigne. D’abord, dans ceux qui vont bien, on retrouve la construction avec une dynamique positive. 2.800 emplois ont été créés en 2020 sur la région, c’est presque autant que l’année précédente avec 3.500 postes nouveaux. Pourtant, comme l’indique l’INSEE, les mises en chantier n’affichent pas un niveau élevé, seulement 28.100, soit 13 % de moins que la fin 2019. Et le plus faible total depuis 5 ans.

 

L'hôtellerie/restauration directement impacté par les mesures sanitaires

Puis les secteurs qui vont mal, ceux qui bien évidemment ont dû afficher portes closes pour faire face à la pandémie. Le tourisme a pris du plomb dans l’aile avec un nombre de nuitées qui a chuté de 59 % dans la région au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente. Forcément, par ricochet, l’hébergement-restauration dégringole avec une baisse de son emploi de 12 % soit 14.300 contrats en moins.

 

« La baisse de l'emploi est massive dans les Hautes-Alpes », INSEE

 

Un constat qui fait boule de neige dans les Hautes-Alpes, territoire dont le secteur touristique est l’un des principaux moteurs économiques. C’est le territoire le plus touché par la crise en région PACA. Sans perspectives d’une ouverture des remontées mécaniques, les visiteurs étaient pour la plupart aux abonnés absents. Et la baisse de l’emploi est massive avec 2.200 postes en moins au quatrième trimestre, soit - 4,4 %. Et là aussi, c’est l’hôtellerie-restauration qui plonge avec une baisse de 45 % sur les trois derniers mois de l’année.

Quant aux Alpes de Haute-Provence, on a sauvé les meubles et l’emploi reste stable.

 

C. Cava Michard