Tourisme : Le gouvernement veut faire du tourisme une priorité nationale.

Tourisme : Le gouvernement veut faire du tourisme une priorité nationale.

« Les Français pourront partir en vacances en France en juillet et août en dépit du Covid-19 », a annoncé Edouard Philippe en dévoilant son plan de relance du tourisme "massif", représentant "pour les finances publiques un engagement de 18 milliards d’euros".

 

Les vacances totalement remboursées en cas de reconfinement

Edouard Philippe a annoncé que « les Français pourront partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d’août », sous réserve « de possibles restrictions très localisées » en fonction de l’évolution de l’épidémie de coronavirus.

« Les Français peuvent prendre leurs réservations », a encore encouragé le Premier ministre, en soulignant que « les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie s’engagent à faire en sorte qu’ils soient intégralement remboursés dans l’hypothèse où l’évolution de l’épidémie ne rendrait pas possible le départ en vacances ».

Des charges annulées pour quatre mois pour les petites entreprises du secteur

Le gouvernement va utiliser les 7 milliards du fonds de solidarité pour le prolonger jusqu'à la fin de l'année. Son bénéfice sera élargi aux entreprises de 20 salariés et jusqu'à 2 millions de chiffre d'affaires. L'aide maximale versée dans le cadre du deuxième étage du fonds, payé par les régions, pourra atteindre jusqu'à 10 000 euros, contre 5 000 euros pour les autres secteurs. Cet engagement devrait représenter 1,5 milliard d'euros.

Les cotisations sociales reportées jusqu'à présent seront totalement annulées pour au moins quatre mois, de mars à juin, pour les petits hôtels, cafés et restaurants. Les cotisations salariales et les cotisations patronales sont concernées. Cela représente un effort budgétaire supplémentaire de 2,2 milliards d'euros. Les plus grandes entreprises pourront obtenir des étalements des charges sociales et fiscales, et solliciter des annulations de dette en fonction de leur situation financière.

Pour les secteurs hôtelier, tourisme, événementiel culturel et sportif, le chômage partiel sera prolongé jusqu'à la fin de l'année. La prise en charge à 100 % des salaires pour l'entreprise jusqu'à 4,5 smic sera assurée au moins jusqu'à fin septembre. En tout, depuis le début de la crise, le chômage partiel pour le secteur devrait atteindre un montant estimé à 5 milliards d'euros, un chiffre que le gouvernement intègre dans son enveloppe de 18 milliards d'euros.

 

Bars et restaurants : réouverture espérée le 2 juin

Pour les cafés et restaurants, la date de réouverture sera fixée le lundi 25 mai, une ouverture le mardi 2 juin pourrait être envisagée pour les départements en vert. « nous n’avons pas de certitudes mais nous devons fixer un cap » a expliqué Édouard Philippe. Réaction mitigée pour les restaurateurs pour qui la contrainte des 4m² est une aberration !

 

 

Plafond des tickets restaurants relevé

Par ailleurs, pour soutenir la demande et inciter les Français à retourner dans les restaurants lorsqu’ils pourront rouvrir, le plafond journalier des tickets-restaurants sera doublé, de 19 € à 38 €, et leur utilisation sera autorisée les week-ends et jours fériés, jusqu’à fin 2020.

 

T.Masselis