Coronavirus : le traitement du Professeur Didier Raoult trouve des adeptes au Sénégal.

Coronavirus : le traitement du Professeur Didier Raoult trouve des adeptes au Sénégal.

Après avoir expérimenté la chloroquine pour traiter ses malades du coronavirus, le Sénégal enregistre des résultats positifs.

Au Sénégal, les premiers résultats de l’étude à propos de l’utilisation de la chloroquine pour traiter les patients atteints du COVID-19 sont tombés ce week-end.

Ce sont 181 patients, divisés en trois catégories, qui ont fait partie du panel test.

Le premier type de patients correspond aux « témoins », ceux qui n’ont pas pris de traitement. La moitié d’entre eux est sortie au bout de 13 jours de l’hôpital.

Il y a ensuite ceux qui se sont vu prescrire la chloroquine avec un bilan de guérison plus rapide : 11 jours au lieu de 13 pour éradiquer le virus.

Enfin, un dernier groupe minoritaire s’est vu administrer en complément : de l'azithromycine, un antibiotique pour éviter une surinfection. Ceux-là ont quitté l’hôpital au bout de neuf jours seulement. Selon le professeur Moussa Seydi de l'hôpital de Fann de Dakar où se sont déroulés les tests, « ces résultats sont encore préliminaires mais satisfaisants ».

 

« Chez tous les patients qui ont bénéficié du traitement à base d'hydroxychloroquine et qui ont consulté précocement, aucune complication n'a été notée, encore moins de cas de décès, a-t-il déclaré. Nous allons continuer notre prise en charge avec l'hydroxychloroquine et l'azithromycine ».

 

En parallèle, l'infectiologue, qui coordonne la prise en charge des contaminés au Sénégal, mène une deuxième étude dans laquelle 362 patients ont reçu uniquement de l’hydroxychloroquine. Le but est d'évaluer les effets secondaires de la substance et pour le moment seuls douze malades ont présenté des effets indésirables.

 

T.Masselis