Alpes du Sud : compter les oiseaux pour ne pas les voir disparaitre

Alpes du Sud : compter les oiseaux pour ne pas les voir disparaitre

ENVIRONNEMENT / Dans les forêts de Duyes et de Vanson, un nouvel inventaire s’est tenu ce mercredi

 

- Alpes du Sud -

 

En deux décennies, 30% des oiseaux en milieu agricole ont disparu. L’usage des pesticides est pointé du doigt par les scientifiques. Dans le cadre d’un protocole national, le STOC pour « suivi temporel des oiseaux communs », une nouvelle journée de comptage des oiseaux s’est tenue ce mercredi . L’Office National des Forêts contribue au niveau national à 10% des zones échantillonnées. C’est le cas pour les forêts de Duyes à Thoard et du Vanson à Saint Geniez. Concrètement sur un périmètre de 5 km sur 5 km, dix points d’écoute sont positionnés pour représenter au mieux les différents milieux de la zone. Trois fois dans l’année, toujours au printemps, ces points sont visités. Durant plusieurs minutes, le nombre d’oiseaux détectés par espèce est référencé. Des données qui sont ensuite transmises au Muséum d’Histoire Naturel de Paris qui porte le projet. Le but : évaluer les tendances sur les évolutions des populations pour orienter ensuite les politiques publiques comme le pointe Géraud Lavandier, responsable de l’unité territoriale de Digne les Bains pour l’ONF.

 

« Ce matin, on a dû détecter une trentaine d’espèces », G. Lavandier

 

Pour éviter de compter plusieurs fois le même oiseau, les agents ont plusieurs techniques. Il y a tout un travail en amont, « pour savoir reconnaitre les chants et les cris des oiseaux. On a aussi une manière de noter les oiseaux sur une feuille orientée » indique Géraud Lavandier

 

A. Vallauri