Alpes du Sud : vos députés ont-ils eu le vote vert ?

Alpes du Sud : vos députés ont-ils eu le vote vert ?

POLITIQUE / C’est ce qui ressort du classement Parlementerre, établi par l’association « Agir pour l’environnement ». Elle a passé au crible 17 votes au travers de cinq lois. Seul parlementaire dans le Top 10 : Delphine Bagarry, dans les Alpes de Haute-Provence

 

- Alpes du Sud - 

 

Les députés sortants ont-ils la transition écologique greffée dans leurs votes ? Pas vraiment… C’est ce qui ressort du classement Parlementerre. Un classement établi par l’association « Agir pour l’environnement », elle a fait un bilan des sortants toutes tendances confondues durant les cinq ans du mandat en matière d’écologie. 17 votes ont été examinés au travers de cinq lois : interdiction du glyphosate, réautorisation des insecticides néonicotinoïdes, suppression des aides fiscales à l’huile de palme, suppression des aides fiscales sur le kérosène pour les vols intérieurs, gratuité des transports en commun, relance des trains de nuit, taxation des engrais azotés… « Pour respecter un équilibre politique et ne pas fausser le résultat, nous avons diversifié le plus possible l’origine des amendements », explique Mathias Chaplain, directeur des campagnes pour « Agir pour l’environnement ».

Ainsi, quatre amendements présentés par un député de la majorité présidentielle ont été retenus, quatre présentés par un député du groupe socialiste, trois par un député du groupe La France Insoumise, trois par un député d’un parti d’opposition situé à la droite de l’échiquier politique (Les Républicains et UDI), un amendement par un député communiste et un amendement d’un député non-inscrit. Enfin, une loi du gouvernement votée dans son ensemble.

 

Delphine Bagarry dans le Top 10

Bilan : la seule dans le Top 10, puisqu’elle est 10ème, c’est Delphine Bagarry, députée sur la 1ème circonscription des Alpes de Haute-Provence. Après avoir été élue avec l’étiquette de La République en Marche, elle avait claqué la porte du parti en 2020. Désormais, c’est sous la bannière de la NUPES, la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale, qu’elle se présente aux urnes. Viennent ensuite Joël Giraud, 296ème, Christophe Castaner, 563ème et Pascale Boyer, 613ème. Retrouvez plus bas le détail des votes des parlementaires retenus dans le classement Parlementerre.

 

Joël Giraud (député seconde circonscription 05) : 296ème

 

Joël Giraud a été député du 21 juin 2017 au 26 août 2020, où il a été nommé membre du gouvernement. Les amendements qui concernent la période au gouvernement ont été supprimés.

Interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires : absent

Interdiction d’importer des denrées produites en utilisant des substances interdites dans l’UE : absent

Interdiction de production, stockage ou vente de produits phytopharmaceutiques non autorisés en Europe : absent

Interdiction du glyphosate : absent

Indemnisation des victimes de l’utilisation de produits phytosanitaires : absent

Interdiction d’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations : absent

Suppression de l’avantage fiscal pour l’importation d’huile de palme : contre

Suppression de l’avantage fiscale pour le kérosène des avions des lignes intérieures : absent

Maintien des petites lignes ferroviaires : absent

Gratuité des services publics de transport en commun en cas de pollution : absent

Amélioration des services de train de nuit à l’échelle nationale et européenne : absent

 

Pascale Boyer (députée 1ère circonscription 05) : 613ème

Interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires : absent

Interdiction d’importer des denrées produites en utilisant des substances interdites dans l’UE : contre

Interdiction de production, stockage ou vente de produits phytopharmaceutiques non autorisés en Europe : absent

Interdiction du glyphosate : absent

Indemnisation des victimes de l’utilisation de produits phytosanitaires : absent

Interdiction d’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations : absent

Suppression de l’avantage fiscal pour l’importation d’huile de palme : contre

Suppression de l’avantage fiscal pour le kérosène des avions des lignes intérieures : absent

Maintien des petites lignes ferroviaires : contre

Gratuité des services publics de transport en commun en cas de pollution : contre

Amélioration des services de train de nuit à l’échelle nationale et européenne : absent

Loi pour réautoriser l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes : pour

Interdiction de construction de nouveaux aéroports et d’extension des aéroports existants : absent

Interdiction des vols intérieurs en cas d’alternative ferroviaire de moins de 4h : absent

Moratoire sur la création de surfaces commerciales en cas d’artificialisation des sols : contre

Instaurer un menu végétarien quotidien dans les cantines scolaires : absent

Instaurer une taxe sur les engrais azotés : absent

 

Christophe Castaner (député 2ème circonscription 04) : 563ème

Christophe Castaner a été nommé ministre de l'Intérieur le 16 octobre 2018 dans le gouvernement d'Edouard Philippe jusqu'en juillet 2020. Les amendements pendant cette période là ont été supprimés.

Loi pour réautoriser l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes : pour

Interdiction de construction de nouveaux aéroports et d’extension des aéroports existants : absent

Interdiction des vols intérieurs en cas d’alternative ferroviaire de moins de 4h : absent

Moratoire sur la création de surfaces commerciales en cas d’artificialisation des sols : contre

Instaurer un menu végétarien quotidien dans les cantines scolaires : contre

Instaurer une taxe sur les engrais azotés : contre

 

Delphine Bagarry : 10ème

Interdiction des perturbateurs endocriniens dans les cantines scolaires : absent

Interdiction d’importer des denrées produites en utilisant des substances interdites dans l’UE : absent

Interdiction de production, stockage ou vente de produits phytopharmaceutiques non autorisés en Europe : absent

Interdiction du glyphosate : absent

Indemnisation des victimes de l’utilisation de produits phytosanitaires : absent

Interdiction d’épandage des produits phytosanitaires à proximité des habitations : absent

Suppression de l’avantage fiscal pour l’importation d’huile de palme : absent

Suppression de l’avantage fiscal pour le kérosène des avions des lignes intérieures : pour

Maintien des petites lignes ferroviaires : pour

Gratuité des services publics de transport en commun en cas de pollution : absent

Amélioration des services de train de nuit à l’échelle nationale et européenne : absent

Loi pour réautoriser l’utilisation des insecticides néonicotinoïdes : contre

Interdiction de construction de nouveaux aéroports et d’extension des aéroports existants : absent

Interdiction des vols intérieurs en cas d’alternative ferroviaire de moins de 4h : absent

Moratoire sur la création de surfaces commerciales en cas d’artificialisation des sols : pour

Instaurer un menu végétarien quotidien dans les cantines scolaires : pour

Instaurer une taxe sur les engrais azotés : pour

 

C. Cava Michard