Alpes du Sud : passoires énergétiques, nos territoires mauvais élèves

Alpes du Sud : passoires énergétiques, nos territoires mauvais élèves

ÉCONOMIE / En 2021, 38% des appartements mis en vente sur le site « Se Loger.com » dans le Département des Hautes-Alpes étaient des passoires énergétiques

 

- Alpes du Sud -

 

Passoires énergétiques, nos territoires mauvais élèves. Le site « Se Loger.com » a passé en revue les annonces immobilières du territoire. Et le constat est là : les passoires thermiques sont inégalement réparties en France. Ceux classés F ou G au Diagnostic de Performance Énergétique sont en grande majorité dans des départements de montagne alors qu’ils sont plus clairsemés sur le littoral. Au niveau national : plus d’une annonce sur dix concernerait une passoire thermique.

 

Nos départements dans le haut du tableau

En 2021, 38% des appartements mis en vente sur le site, dans le Département des Hautes-Alpes, étaient des passoires énergétiques. C'est la première marche du podium. Les Alpes de Haute-Provence arrivent en troisième position avec 32% des appartements alors qu'en Haute-Garonne, la part des appartements étiquetés F ou G se situait autour des 3%.

Plusieurs explications : le climat, mais aussi l’ancienneté du parc immobilier. Pourtant, dès l’année prochaine, il sera interdit de louer des biens étiquetés G au DPE et consommant plus de 450 kWh/m²/an. Puis tous les logements classés G seront touchés à partir de 2025. Une interdiction qui sera ensuite étendue aux habitations classées F dès 2028.  

 

A. Vallauri