Alpes du Sud : on connaît les deux premiers candidats issus de l’accord EELV/LFI

Alpes du Sud : on connaît les deux premiers candidats issus de l’accord EELV/LFI

POLITIQUE / Les deux premières circonscriptions sont déjà pourvues avec le soutien apporté à Delphine Bagarry pour les Alpes de Haute-Provence et Michel Philippo pour les Hautes-Alpes. Reste désormais à savoir si le PS et le PC rejoindront ces accords…

 

- Alpes du Sud -

 

Les pierres d’achoppement étaient multiples, pourtant, la nuit de dimanche à lundi aura permis de trouver un accord en vue des législatives entre la France Insoumise, troisième parti des présidentielles, et Europe Écologie les Verts. Négociations fructueuses, bannière commune sous le nom de « Nouvelle Union populaire écologique et sociale », socle commun de points à défendre (SMIC à 1.400 euros nets, retraite à 60 ans pour « toutes et tous », revenu minimal pour les jeunes, éradication de la pauvreté, planification écologique et instauration d’une VIe République), mais aussi répartition des circonscriptions : voilà ce que contenaient ces accords.

Sur les 577 circonscriptions des législatives en France, 100 seraient réservées à EELV. La première circonscription des Alpes de Haute-Provence en fait partie. En effet, selon nos informations, La France Insoumise aurait accepté de se ranger derrière la candidature de la députée sortante Delphine Bagarry. Déjà soutenue par EELV, celle qui se présente sous la bannière des « Nouveaux Démocrates » pourrait donc bien avoir obtenu gain de cause dans l’appel qu’elle lançait la semaine dernière sur Alpes 1 : celui d’une union de la gauche, derrière son nom.

Quant  à la première circonscription des Hautes-Alpes, son nom circulait déjà depuis de nombreuses semaines. Michel Philippo serait lui aussi bien candidat. C’est donc un nom avancé par l’équipe de La France Insoumise puisqu’il était le représentant de l’Union Populaire lors de la campagne des présidentielles dans les Alpes du Sud.

Reste désormais à définir si le PS et le PC rejoindront aujourd’hui cette Nouvelle Union populaire écologique et sociale. Une dernière carte à jouer qui définirait alors la distribution des dernières circonscriptions, et pas des moindres puisqu’il s’agit de celle de Christophe Castaner, président du groupe LREM à l’Assemblée Nationale et député sortant des Alpes de Haute-Provence. Et de Joël Giraud : l’actuel Ministre de la cohésion des territoires ne balaient pas d’un revers de main l’idée de se représenter aux législatives « si le Président me le demande », avait il déclaré fin février sur Alpes 1.

 

C. Cava Michard