Alpes du Sud : 40 sous-traitants d’Orange licenciés

Alpes du Sud : 40 sous-traitants d’Orange licenciés

ÉCONOMIE / Outre « le drame humain », la CGT FAPT dénonce des conséquences pour le territoire

 

- Alpes du Sud - 

 

40 sous-traitants d’Orange licenciés dans les Alpes du Sud. Scopelec, cette coopérative sous-traitante prévoit au niveau national de se séparer de 800 personnes après avoir perdu un contrat avec Orange et 40% de son chiffre d’affaires. Selon le ministère de l’Économie, 500 personnes auraient accepté d’être reclassées chez un concurrent, un autre sous-traitant d’Orange. Dans les Hautes-Alpes, la CGT FAPT dénonce ces « licenciements abusifs ». Outre le « drame humain », le syndicat s’inquiète des conséquences pour le territoire souligne Alexandra Pourroy, représentante pour la CGT des Télécoms, « ces personnes connaissent le secteur, les particularités, ils savent travailler dans les conditions météos qui sont les nôtres ».

 

« On va avoir de nouvelles équipes avec des personnes qui ne sont pas expérimentées sur le secteur, ce qui va avoir des impacts pour les délais, pour les qualités des prestations », A. Pourroy  

 

Notez que « l’embauche de ces salariés par Orange est une revendication de la CGT » précise le syndicat haut-alpin.

 

A. Vallauri