Alpes du Sud : un forfait volontaire pour les domaines nordiques

Alpes du Sud : un forfait volontaire pour les domaines nordiques
© Nordic Queyras

TOURISME / Il sera mis en place dès cette saison pour tous les usagers des domaines nordiques afin d'aider les gestionnaires des domaines nordiques à poursuivre leur exploitation

 

- Alpes du Sud - 

 

Le ski alpin est un moteur économique, mais les domaines nordiques tirent leur épingle du jeu. Une réalité qui s’est imposée la saison dernière, alors que les remontées mécaniques étaient au point mort du fait de la crise sanitaire, « nous avons réalisé une vente de supers primeurs en hausse de plus de 40 % dont 20 % de nouveaux clients », constate Marine Michel. Elle est la présidente de Nordic Alpes du Sud, et depuis septembre dernier, la présidente de Nordic France.

 

1.500 emlois directs et des retombées économiques qui irriguent les territoires

Des domaines nordiques qui pèsent 1.500 emplois directs dans le paysage national et environ 15.000 emplois indirects, « pour un euro investi, ce sont 15 euros reversés sur le territoire », poursuit la responsable. Le nordique rapporte car les touristes consomment, même si l’entretien coûte cher aux gestionnaires, souvent les communes, « au niveau du fonctionnement cela reste déficitaire ». Pour rééquilibrer la balance, les domaines nordiques dans les Alpes du Sud planchent sur un élargissement de la redevance de ski de fond à l’ensemble des pratiques nordiques. Comprenez par là la vente d’un forfait à tous ceux qui utiliseraient les pistes, « cela permettrait que ce soit plus rentable ».

 

C. Cava Michard