Alpes du Sud : la facture du centre d'enfouissement du Beynon trop chère ?

Alpes du Sud : la facture du centre d'enfouissement du Beynon trop chère ?

ÉCONOMIE / Dix EPCI et deux syndicats mixtes veulent gérer le centre d’enfouissement du Beynon pour faire baisser la facture

 

- Alpes du Sud -

 

Dix EPCI et deux syndicats mixtes veulent gérer le centre d’enfouissement du Beynon. Une initiative lancée début juin par la Communauté d’Agglomération Gap-Tallard-Durance et son président, Roger Didier. Elle réunit ainsi les Communautés de Communes du Briançonnais, du Buëch-Dévoluy, du Champsaur-Valgaudemar, du Guillestrois-Queyras, du Pays des Écrins, de Serre-Ponçon, du Sisteronais-Buëch et de Serre-Ponçon Val d’Avance. On peut également ajouter sur Provence Alpes Agglomération, le Syndicat Mixte Départemental d’Élimination et de Valorisation des Ordures Ménagères de Haute Provence (SYDEVOM 04) ainsi que le Syndicat Mixte de Traitement des Ordures Ménagères du Guillestrois, du Queyras et de l’Argentièrois (SMITOMGA).

 

« La facturation d’Alpes Assainissement est inacceptable », Roger Didier

 

Cette collaboration interdépartementale a connu sa première étape fondatrice ce vendredi avec la signature de la convention constitutive du groupement de commandes publiques pour la réalisation d’une étude préalable d’aide à la décision. Une décision qui est aujourd’hui grandement motivée par la volonté de dire stop aux coûts pratiqués par Alpes Assainissement, filiale de Véolia et prestataire privé de ce site situé à Ventavon.

Dans l’optique de cette potentielle reprise du Beynon, une réflexion plus globale est d’ores et déjà en cours avec la volonté de réduire à la source les déchets qui y seront déposés. La méthanisation est une option proposée par Roger Didier car cette technique permet de récupérer 10% des ordures ménagères. Notez que la municipalité de Ventavon qui est propriétaire du site soutient ce projet avec cependant, une attention toute particulière aux odeurs qui pourraient émaner du centre d’enfouissement.

 

C.Lourenço