Alpes du Sud : les casinos à la peine depuis l’instauration du pass sanitaire

Alpes du Sud : les casinos à la peine depuis l’instauration du pass sanitaire

ÉCONOMIE / La situation est jugée « catastrophique » par les établissements de jeux à Briançon et Gréoux les Bains

 

- Alpes du Sud -

 

Faites vos jeux… mais aussi vos comptes. Depuis l’instauration du pass sanitaire, les casinos des Alpes du Sud tirent la langue. À Gréoux les Bains ou encore à Briançon, la situation est même jugée « catastrophique » par les établissements de jeux. Avec la crise sanitaire de la COVID 19, ils sont restés fermés plusieurs mois en 2020 mais aussi en 2021. Rouverts au 19 mai avec une jauge de 35%, les casinos n’ont pu que pleinement accueillir leur public qu’à la fin du mois de juin. Alors que la reprise est « assez bonne dans les établissements », Briançon fait office d’exception souligne Sébastien Leclercq, le Directeur général du Groupe Circus Casino France. « C’est un casino qui est frontalier et on n’a plus d’Italiens qui viennent chez nous, alors que la clientèle est régulière ». Autre problématique, celle du pass sanitaire, « c’est plus compliqué dans cette région. Au mois de juin, on a eu une progression de 22%, le mois de juillet n’était pas trop mauvais mais suite à l’obligation du pass sanitaire au 9 août, le mois a été catastrophique ».  

 

« Ce mois-ci, on est à moins 50%, c’est vraiment dramatique pour le casino », S. Leclercq

 

Outre la situation géographique du casino et l’instauration du pass sanitaire, la mise en place de travaux sur l’avenue Maurice Petsche a également compliqué la venue de la clientèle. Des travaux qui devraient se terminer en novembre.

 

Un constat similiaire pour le Casino Partouche de Gréoux les Bains

Depuis l’instauration du pass sanitaire, la fréquentation a baissé indique Monique Gailleurd, Directrice générale du Casino de Gréoux les Bains. « Au départ, ça ne se passait pas trop mal lorsqu’on a rouvert. Il n’y avait que le masque qui était obligatoire. Depuis le 9 août, nous avons le masque et le pass sanitaire. Là c’est une catastrophe. On est à -30% de fréquentation depuis l’instauration du pass », précise même la Directrice générale du Casino de Gréoux les Bains

 

« Ça devient catastrophique si l’État ne s’adapte pas », M. Gailleurd

 

A. Vallauri / T. Masselis