Alpes du Sud : sport et pass sanitaire, un mariage auquel les mineurs devront s’habituer

Alpes du Sud : sport et pass sanitaire, un mariage auquel les mineurs devront s’habituer

SANTÉ / SPORTS / Le pass sanitaire entre également en vigueur pour les mineurs à partir de 12 ans et 2 mois ce jeudi

 

- Alpes du Sud -

 

Sport et pass sanitaire, un mariage auquel les mineurs devront s’habituer. Initialement prévu le 30 août dernier, le pass sanitaire pour les mineurs à partir de 12 ans et deux mois entre en vigueur ce jeudi partout en France et donc dans les Alpes du Sud. À l’instar de la population majeure, ils devront présenter ce fameux sésame dans les lieux publics comme les restaurants ou les cinémas mais également dans le cadre de leur activité sportive. Focus sur les équipes de jeunes de deux clubs : les Rapaces de Gap et le Rugby Club Dignois.

 

Des Rapaces qui n'ont pas perdu tant de plumes que ça

La Covid-19 a chamboulé la France entière et les clubs sportifs ont eu le droit à leurs doses de rebondissements entre interdictions et restrictions. Depuis 18 mois, les Rapaces de Gap et la section d’hockey mineur ont ainsi travaillé avec la mairie pour mettre en place un protocole sanitaire adéquat avec la pratique de ce sport. Avec cette nouvelle obligation pour les mineurs, certains parents ont eu des questionnements et ont même décidé de ne plus inscrire leurs enfants mais globalement, l’enthousiasme des hockeyeurs en herbe semble avoir été plus fort. Avec 80% de vaccinés parmi les licenciés du club, c’est une très belle surprise pour Christophe Gourdin, président des Rapaces mineurs qui doit malgré tout mettre en place une organisation très restrictive.

 

« L’accès à la patinoire ne peut se faire qu’en tribunes lors des matchs. Aucun parent n’est accepté aujourd’hui dans la patinoire », Christophe Gourdin     

 

Effet des confinements ou besoin de s’extérioriser, ce pass sanitaire se révèle être moins un casse-tête pour les clubs que prévu. Inquiet pour ses équipes séniors et juniors, Jérémy Teyssier, président du Rugby Club Dignois peut aujourd’hui respirer un grand coup avec un fort de taux de vaccination et l’école de rugby semble prendre le même chemin avec même une augmentation des effectifs. « Nous sortons la tête haute car nous avons une hausse des effectifs. Au global, on a une évolution, après Covid, de + 30% sur l’École de rugby donc on est très content », se félicite Jérémy Teyssier. Même si l’incitation vaccinale du pass sanitaire a joué son rôle, des récalcitrants seront toujours présents à la marge et des tests récurrents deviendront leurs seules issues pour poursuivre la pratique de leur sport. Des tests dits « de confort » qui deviendront payants à partir du 15 octobre pour les majeurs mais pas pour les mineurs comme l’avait indiqué dimanche dernier le Premier ministre Jean Castex.

 

Des tests bientôt payants mais pas pour les mineurs

Pour rappel, le taux de vaccination des 12-17 ans de la Région Provence Alpes Côte d’Azur s’élèvait mardi dernier à 59% avec une dose et 52% avec deux doses. Notez finalement que ce mercredi, le porte-parole du Gouvernement Gabriel Attal a évoqué la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu’à l’été 2022 alors qu’il est censé prendre fin le 15 novembre prochain. Un projet de loi qui sera soumis au Parlement après qu’il soit discuté en Conseil des ministres le 13 octobre.  

 

Le reportage de Christophe Lourenço :

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios