Alpes du Sud : les départements dans le giron de la droite

Alpes du Sud : les départements dans le giron de la droite

POLITIQUE / Dans les Alpes de Haute-Provence, ça n'était plus arrivé depuis 1998 : la droite l'emporte au jeu du scrutin, et sort en tête dans 10 des 15 cantons

 

- Alpes du Sud -

 

Les urnes ont donc parlé ce week-end. C’était le second tour des élections régionales et départementales. Premier enseignement de ce scrutin : ces échéances n’auront pas passionné les électeurs. Avec plus d’un habitant sur deux qui ne s’est pas rendu dans l’isoloir, l’abstention est encore une fois la grande gagnante (57 % d'abstention dans les deux départements - ndlr). Second enseignement de cette soirée électorale, c’est la large victoire de la droite pour les départementales.

 

Alpes de Haute-Provence : la droite l'emporte, une première depuis 1998

Cela n’était plus arrivé depuis 1998, l’hémicycle bas-alpin revient entre les mains de la droite. La liste « Avenir 04 » remporte 10 des 15 cantons. Une droite qui se voit reconduite sur Barcelonnette et Sisteron, mais qui fait vaciller plusieurs cantons de gauche : Forcalquier, Valensole, Digne 2 où la présidente de Les Républicains 04, Sandra Raponi, et son binôme Pierre Catillon qui s’impose avec seulement 5 petites voix d’avance. C’est le grand chelem de la droite aussi à Manosque, avec notamment le maire de la Cité de Giono, Camille Galtier qui vient s’imposer sur Emmanuelle Fontaine Domeizel. La conseillère départementale sortante, et ancienne députée, paie certainement lourd son choix d’être partie au sein de LaREM avant de revenir dans le giron de la gauche.

À Riez, le second tour se jouait face au Rassemblement National. Et au jeu des urnes, c’est le binôme d’Eliane Barreille qui l’emporte. Eliane Bareille, qui se présentera ce jeudi pour la présidence du département., "j'epère que mes collègues me soutiendront". Reste maintenant l’avenir du canton de Castellane où la droite de Magali Girieu et Alain Delsaux a été donnée gagnante dès le soir du premier tour. Une victoire prononcée bien trop tôt puisque le binôme n’avait pas obtenu les 25 % d’inscrits nécessaires. La préfecture a saisi le tribunal administratif de Marseille qui se prononcera dans les deux mois. En attendant, le binôme pourra siéger au sein de l’hémicycle.

Lourde déconfiture pour la gauche, partie divisée dans les Alpes de Haute-Provence. René Massette, le président sortant, l’emporte sur Digne 1. Le sénateur Jean-Yves Roux conserve son fauteuil sur Seyne les Alpes, et Reillanne reste à gauche. Une gauche qui ravit toutefois le canton de Château-Arnoux-Saint-Auban avec le maire de la commune, René Villard, qui fait son entrée dans l’hémicycle, au détriment de la République en Marche de Sandrine Cosserat. Le maire de Volonne ne conserve pas son siège au sein du Conseil Départemental. Désormais, le parti présidentiel regarde de près Oraison, avec son référent départemental Benoît Gauvan qui fait basculer les suffrages à son avantage.

 

Un sortant, un entrant pour la majorité Bernard dans les Hautes-Alpes

La voie semblait toute tracée pour la droite. Avec quelques surprises sorties de ces urnes tout de même : Briançon 2 tombe entre les mains de la droite avec la victoire d’Eric Peythieu et Claire Barnéoud. Carton plein pour le maire de Briançon Arnaud Murgia, qui place là deux de ses élus municipaux, et qui de plus, l’emporte sur Briançon 1.

Un entrant, un sortant aussi pour la majorité départementale de Jean-Marie Bernard est battue sur l’Argentière la Bessée. Jean Conreaux et Marie-Noëlle Disdier sont sortis par le binôme Rémi Roux/Gaëlle Moreau. Le président du Conseil des Hautes-Alpes conserve,lui son siège d’élu avec sa victoire sur Veynes. Il sera candidat pour sa succession de président jeudi et pourra aussi compter sur les cantons d’Embrun, de Serres, de Saint-Bonnet-en-Champsaur et de Guillestre. À Gap, c’est le carton plein pour le maire de la ville Roger Didier, puisque tous les binômes qu’il a soutenus ont été élus. À Laragne-Montéglin, c’était un duel fratricide entre l’ancien binôme Anne Truphème et Florent Armand. Et c’est la fille de l’ancien maire de Laragne-Montéglin qui remporte la mise. Là aussi, le troisième tour se jouera jeudi avec l’élection du président.

 

C. Cava Michard