Alpes du Sud : « prière aux homos de quitter la copropriété pour ne pas ramener le Covid »...

Alpes du Sud : « prière aux homos de quitter la copropriété pour ne pas ramener le Covid »...

SOCIÉTÉ / ... Ou quand la crise du COVID 19 a amplifié la discrimination et les agressions envers les personnes LGBTI+

 

- Alpes du Sud - 

 

« Prière aux homos de quitter la copropriété pour ne pas ramener le Covid », un mot laissé dans le couloir d’un hall d’immeuble. Et qui en dit long sur le contexte de la crise sanitaire et des discriminations envers les personnes LGBTI+. « Violences partout, répit nulle part » conclut le rapport de SOS Homophobie. Car la crise sanitaire et les mesures de confinement prises successivement auront amplifié le sentiment de mal être et de repli sur soi. Les agressions ne faiblissent pas, 36 % dans les lieux publics, 26 % par le voisinage ou encore 23 % dans la famille. Les agresseurs sont souvent des hommes seuls (52 %) ou des groupes d’hommes (29 %).

Pour lutter contre les discriminations LGBTIphobes, la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, Élisabeth Moreno, a présenté en octobre, un Plan national d’actions pour l’égalité des droits, contre la haine et les discriminations anti-LGBT+. SOS homophobie est aujourd’hui dans l’attente de la mise en place de ces actions pour protéger les personnes LGBTI des discriminations qu’elles subissent. Heddy Reynaud est co-référent de SOS Homophobie dans les Alpes du Sud. Retrouvez l'intégralité de l'entretien ici

 

C. Cava Michard