Alpes du Sud : « la prise de décisions est toujours difficile en montagne enneigée »

Alpes du Sud : « la prise de décisions est toujours difficile en montagne enneigée »

MÉTÉO / Alors qu'une avalanche a provoqué la mort de trois alpinistes ce lundi à Villar d'Arène, l'ANENA, Association Nationale de l'Étude de la Neige et des Avalanches, dresse un bilan provisoire de l'accidentologie cet hiver. Malgré la fermeture des remontées mécaniques, une baisse des accidents n'est pas constatée

 

- Alpes du Sud -  

 

La montagne a une nouvelle fois montré ce lundi qu’elle est un milieu sauvage. Trois alpinistes, un couple accompagné d’un guide, ont perdu la vie à Villar d’Arène, déstabilisé par une coulée de neige qui les a faits dévisser. Cet hiver aura provoqué en France 123 accidents pour 28 personnes décédées. Si dans les Alpes de Haute-Provence, on ne compte aucune victime, les Hautes-Alpes ont connu hier l’accident le plus meurtrier de cette saison. 7 personnes ont perdu la vie cet hiver dans les montagnes du département, « la fermeture des remontées mécaniques n’a pas empêché un nombre d’accidents important notamment en randonnée à skis », constate Frédéric Jarry, chargé de missions auprès de l’ANENA, l’Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches.

 

La fréquentation des espaces enneigés non sécurisés a explosé depuis 1971

Depuis 50 ans, l’ANENA constate un « ressenti d’explosion de la pratique montagne ». Pour autant, « on reste sur des moyennes autour de 20 accidents mortels et 30 décès avec des variations entre des années accidentogènes et d’autres moins », explique Frédéric Jarry. « Cette année sera dans la normalité, mais durant les deux années précédentes, nous étions en dessous de 15 décès ».

 

« La prise de décisions est toujours difficile en montagne enneigée », F. Jarry

 

Une sortie en montagne demande toujours « une grosse réflexion en amont et pendant la sortie », poursuit le chargé de missions. Une préparation doit être faite la veille avec une consultation de l’estimation du risque avalanche, « il faut préparer la sortie avec des projets de sommets, de couloirs, de cols mais aussi des variantes pour s’adapter aux conditions réelles ».

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios