Alpes du Sud : G. Darmanin étudie la dissolution de Génération Identitaire

Alpes du Sud : G. Darmanin étudie la dissolution de Génération Identitaire

POLITIQUE / Le groupe d'extrême droite avait mené une opération anti-migrants en 2018 à Montgenèvre. Trois de ses membres avaient été poursuivis, reconnus coupables en première instance puis relaxés par la Cour d'Appel de Grenoble. Après une autre action dans les Pyrénées la semaine dernière, le gouvernement s'empare de la question de la dissolution du groupe

 

- Alpes du Sud - 

 

Gérald Darmanin étudie la dissolution de « Génération Identitaire ». Un mouvement d’extrême droite qui a réuni, la semaine dernière, une trentaine de ses militants pour mener une opération anti-migrants dans les Pyrénées. Mais le groupe est bien connu localement, car il n’en est pas à son premier coup d’éclat. En avril 2018, la même action avait eu lieu au col de l’Échelle à Montgenèvre. Durant les semaines suivantes, Génération Identitaire avait été accusée de mener des patrouilles de contrôle des exilés. Trois de ses membres, dont le président et le porte-parole, avaient été poursuivis par la justice pour avoir exercé une activité dans des conditions créant la confusion avec une fonction publique, en l’occurrence celle de la Police aux Frontières.

 

« J’ai été scandalisé du travail de sape de la République de ces militants », G. Darmanin

 

Condamnés en 2019 par le tribunal correctionnel de Gap, les militants avaient été relaxés en décembre dernier, la Cour d’Appel de Grenoble retenant une action de pure propagande à visée médiatique. Mais il semblerait que du côté du Gouvernement, on ne l’entende pas de cette oreille. Gérald Darmanin s’est dit ce matin, lors de la présentation de l’action de son ministère, « scandalisé ». Il étudie désormais les éléments pour dissoudre Génération Identitaire.  

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios