Alpes du Sud : stations, le gouvernement ne privilégiera pas l'économie avant le sanitaire

Alpes du Sud : stations, le gouvernement ne privilégiera pas l'économie avant le sanitaire

ÉCONOMIE / TOURISME / Une déclaration du premier Ministre Jean Castex qui éloigne un peu plus la possibilité d'ouverture des remontées mécaniques

 

- Alpes du Sud - 

 

Va-t-on vers une année blanche dans les stations de ski ? On semble en prendre la direction avec que le gouvernement éloigne encore un peu une date possible de réouverture des remontées mécaniques. La date de revoyure, c’est demain mais la décision pourrait être dévoilée uniquement ce jeudi lors d’une conférence de presse hebdomadaire liée au coronavirus autour du ministre de la Santé, Olivier Véran, du ministre de l’Économie Bruno le Maire et de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Alors que la France a basculé le week-end dernier en couvre-feu anticipé généralisé, la situation des remontées mécaniques sera abordée ce mercredi en Conseil de Défense.

 

« Pas question de privilégier les questions économiques au détriment du sanitaire », J. Castex

 

Mais la précarité de la situation sanitaire, avec encore 400 victimes de la Covid-19 ces dernières 24 heures, semble éloigner un peu plus la possibilité d’une réouverture. « Le match n’est pas terminé » a martelé hier Jean Castex, invité sur le plateau de « C à vous » sur France 5. Mais la situation sanitaire prime avant la situation économique pour le premier Ministre.

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios