Alpes du Sud : top départ de la campagne de vaccination contre le Covid-19

Alpes du Sud : top départ de la campagne de vaccination contre le Covid-19

SANTÉ / Les 4.875 premières doses du vaccin sont arrivées ce mardi soir au CHICAS de Gap, la campagne débutera ce jeudi à Jausiers

 

- Alpes du Sud -

 

Top départ de la campagne de vaccination contre le Covid-19 sur les Hautes-Alpes. Attendue pour certains, crainte par d’autres, cette première phase de vaccination a démarré ce mercredi au sein du CHICAS de Gap où 4.875 doses ont été livrées ce mardi soir. Un jour symbolique pour le département qui a connu 144 décès depuis le début de l’épidémie.

 

Lucien, le premier vacciné des Hautes-Alpes

Il s’appelle Lucien. Il a 96 ans et ce natif de Marseille est devenu ce mercredi le premier vacciné du Covid-19 sur les Hautes-Alpes. Sur les 30 résidents de l’EHPAD Muret du Centre Hospitalier de Gap qui est l’un des trois sites pilotes définis par l’ARS PACA, il fait partie des 28 qui se sont portés volontaires. Par ce geste, ce Haut-Alpin d’adoption espère rassurer les peurs et apaiser le scepticisme des gens.

 

« Ça me donne l’impression que je vais rendre service à beaucoup et aider les gens », Lucien

 

À l’instar de l’EHPAD Muret, son Unité de Soins Longue Durée (USLD) connait une forte adhésion à la vaccination avec 25 volontaires sur 30 patients sachant que quatre ont récemment contracté la maladie. Une adhésion qui s’avérera nécessaire pour la réussite de cette première phase de vaccination qui s’étendra rapidement aux 21 EHPAD du département. « C’est une question de jours pour que tous les résidents de nos EHPAD qui le souhaitent puissent être vaccinés », affirme Martine Clavel, préfète des Hautes-Alpes.

 

Des centres de vaccination pour les professionels de santé

La deuxième cible prioritaire de ce lancement vaccinal contre la Covid-19 sont tous les professionnels de santé de plus de 50 ans ou avec des comorbidités. Les doses de vaccin résiduelles, car il y a cinq piqures possibles par flacon, pourraient également revenir aux autres professionnels non prioritaires. Pour se faire, une logistique importante doit être mise en place pour approvisionner les centres de vaccination du département car les vaccins doivent être conservés dans un super-congélateur à -80°C. Un super congélateur qui se trouve uniquement au CHICAS de Gap. « Il ne faut ni perdre des doses, ni en gaspiller, ni que le circuit logistique soit erratique. C’est un très gros travail, tout d’abord de nos pharmaciens hospitaliers afin de garantir la sécurité de la conservation des doses. Ensuite, les commandes qui sont passées puissent délivrer le bon nombre et ne pas se tromper bien entendu. Puis, il y aura des navettes logistiques qui vont partir sur le nord et le sud du territoire. Tout est organisé et suivi de très près », explique son directeur, Yann Le Bras. À partir de ce jeudi, le centre de vaccination du CHICAS de Gap est opérationnel mais il sera rapidement secondé par un site à Briançon, Embrun mais également Sisteron qui est intégré au Groupement Hospitalier de Territoire Alpes du Sud.

Notez que le département sera livré hebdomadairement en vaccins selon les besoins avec une seconde phase de la campagne en point de mire qui concernera tout d’abord les personnes de plus de 75 ans et de plus de 65 ans.

Notez que la vaccination contre le COVID-19 débute ce jeudi dans les Alpes de Haute-Provence, plus exactement au sein de l'EHPAD de Jausiers. Au total, selon la préfecture du département, environ 20 % des EHPAD vont engager les opérations, neuf autres établissements suivront la semaine prochaine. 

 

C.Lourenço



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios