Alpes du Sud : les deux plateformes Initiatives ne font plus qu'une

Alpes du Sud : les deux plateformes Initiatives ne font plus qu'une

ÉCONOMIE / Objectif : passer, en deux ans, le taux d’entreprises créées sur les territoires et aidées par Initiative de 23 à 26 %

 

- Alpes du Sud - 

 

Elles ne font désormais plus qu’une : les deux plateformes Initiative Alpes de Haute-Provence et Sud Hautes-Alpes ont fusionné le 31 décembre dernier. Une démarche progressive qui aura mis plus de deux ans pour aboutir « pour prendre le temps de bien se connaître, s’assurer ensemble de nos pratiques, définir les objectifs et s’entendre sur les moyens à mettre en œuvre pour parvenir au but recherché », insiste Michel Vrinat, le président d’Initiatives Hautes-Alpes.

 

Une fusion pour mettre fin à un découpage géographique théorique

Désormais, la plateforme Initiative Alpes Provence est en état de marche pour aider à la création, la reprise et l’extension des petites entreprises, des commerçants ou des artisans. Elle regroupe trois entités autour de Gap, Manosque et Digne les Bains et agit sur 12 communautés de communes, « l’un de nos axes est de renforcer le développement économique des trois territoires », poursuit Michel Vrinat.

Une fusion qui met fin à un découpage géographique « théorique, on a des bassins économiques qui s’imbriquent », pointe Jean-François Gonidec, le président de cette nouvelle plateforme.

 

« Porter un focus fort sur l’aide à la création sur nos zones rurales », J.-F. Gonidec

 

Avec la crise sanitaire, la plateforme doit donc faire face à la crise économique et amplifier son action pour les épauler. Elle a donc été mandatée depuis le premier confinement pour gérer les fonds COVID Résistance. Autre objectif : passer, en deux ans, le taux d’entreprises créées sur les territoires et aidées par Initiative de 23 à 26 %. Et notamment dans les zones rurales. Jean-François Gonidec.

 

C. Cava Michard



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios