Alpes du Sud : confinement, que pouvez-vous faire ?

Alpes du Sud : confinement, que pouvez-vous faire ?

SANTÉ / Depuis ce vendredi, minuit, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés. C’est le retour du confinement pour faire face à la crise sanitaire du coronavirus… et le retour de l’attestation de déplacement. Que pouvez-vous faire ? Alpes 1 vous aide à y voir plus clair

 

- Alpes du Sud - 

 

Les rues sont vides aujourd’hui dans les Alpes du Sud. Depuis ce vendredi, minuit, le confinement est de retour partout en France pour faire face à la crise du coronavirus. Une scène qui détone face à celle constatée ce jeudi d’une ruée dans les magasins. Files d’attente devant les commerces, bouchons dans les voies de circulation… avant de rester chez eux, les Alpins sont bel et bien sortis parfois en bravant les gestes barrière. Mais désormais, quelles mesures sont en vigueur ? Alpes 1 vous aide à y voir plus clair.

 

Les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés

Pour les départements sous couvre-feu depuis la semaine dernière, comme les Hautes-Alpes, il ne s’applique plus. En effet, le confinement national prévaut. Les déplacements sont donc interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

  •  Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés

  •  Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile ;

  •  Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;

  •  Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants ;

  •  Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;

  •  Les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;

  •  Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;

  •  La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Retrouvez ici les attestations à télécharger. 

 

Les sanctions

La facture si vous ne respectez pas ces interdictions est salée : 135 euros au départ, 200 euros en cas de récidive dans les 15 jours et 3.750 euros après trois infractions en 30 jours ainsi que 6 mois d’emprisonnement.

 

Quels commerces restent ouverts ? Lesquels ferment ?

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible. Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité. Les bureaux de poste et les guichets de service publics restent également ouverts.

Sont autorisés à rester ouverts :

  • Services publics

  • Services à la personne à domicile

  • Commerce de première nécéssité

  • Entretien, réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles

  • Commerce d'équipements automobiles

  • Commerce et réparation de motocycles et cycles

  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles

  • Commerce de détail de produits surgelés

  • Commerce d'alimentation générale

  • Supérettes

  • Supermarchés

  • Magasins multi-commerces

  • Hypermarchés

  • Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé

  • Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé

  • Les distributions alimentaires assurées par des associations caritatives

  • Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route

  • Commerce de détail d'équipements de l'information et de la communication en magasin spécialisé

  • Commerce de détail d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de textiles en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé

  • Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé

  • Commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé

  • Commerces de détail d'optique

  • Commerce de détail d'aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, jardineries

  • Commerce de détail alimentaire sur éventaires lorsqu'ils sont installés sur un marché

  • Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé

  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin, éventaires ou marchés

  • Hôtels et hébergement similaire à l'exclusion des villages vacances, maisons familiales et auberges collectives

  • Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée lorsqu'il constitue pour les personnes qui y vivent un domicile régulier

  • Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier

  • Location et location-bail de véhicules automobiles

  • Location et location-bail d'autres machines, équipements et biens

  • Location et location-bail de machines et équipements agricoles

  • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction

  • Activités des agences de placement de main-d’œuvre

  • Activités des agences de travail temporaire

  • Réparation d'ordinateurs et de biens personnels et domestiques

  • Réparation d'ordinateurs et d'équipements de communication

  • Réparation d'ordinateurs et d'équipements périphériques

  • Réparation d'équipements de communication

  • Blanchisserie-teinturerie

  • Blanchisserie-teinturerie de gros

  • Blanchisserie-teinturerie de détail

  • Services funéraires

  • Activités financières et d'assurance

  • Commerces de gros

  • Cliniques vétérinaires et cliniques des écoles vétérinaires

  • Laboratoires d’analyse

  • Services de transports

 

Sont aujourd’hui fermés :

  • chapiteaux, tentes et structures

  • bibliothèques, centres de documentation, médiathèques

  • musées et monuments

  • salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple (comme les salles des fêtes et salles polyvalentes), sauf pour les salles d'audience des juridictions, les crématoriums et les chambres funéraires

  • établissements sportifs couverts (gymnases, piscines couvertes, saunas et hammams, etc.) à part pour le sport professionnel

  • établissements de plein air (stades, hippodromes, parcs d’attraction, parcs zoologiques, etc.) sauf pour les activités sportives professionnelles

  • salles de danse (discothèques) et salles de jeux (casinos, bowlings)

  • magasins de vente et centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retrait de commandes et à l’exception des activités autorisées dans l’annexe du décret  

  • restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le « room service » des restaurants et bars d'hôtels et la restauration collective sous contrat

  • salles d'expositions, foires-expositions et salons ayant un caractère temporaire

  • établissements de cure thermale ou de thalassothérapie

  • fermeture des campings, villages vacances et hébergements touristiques, sauf lorsqu’ils constituent pour ceux qui y vivent un domicile régulier ou pour l’accueil de personnes en isolement ou en quarantaine

L’ensemble des secteurs faisant l’objet de fermetures administratives bénéficieront d’aide allant jusqu’à 10 000 euros via le fonds de solidarité. La cellule de continuité économique a été réactivée, le dispositif d’activité partielle est étendu jusqu’au 31 décembre 2020 et les prêts garantis par l’Etat sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021. Des dispositifs de prise en charge des loyers pour les PME seront prochainement présentés.

 

Les crèches, écoles, collèges et lycées ouverts

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.

Quant aux établissements scolaires, ils vont rouvrir leur porte dès la rentrée de la Toussaint, ce lundi.  Une différence majeure par rapport au confinement printanier, au cours duquel tous les établissements scolaires affichaient porte close. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer, veut éviter « au maximum le brassage des élèves ». Les emplois du temps pourraient évoluer pour qu’ils n’aillent pas tous en même temps à la cantine. Invité sur France 2 ce vendredi, il a éclairci certains points, « les élèves ne bougent pas d'une classe à l'autre, autant que possible, c'est davantage les professeurs qui se déplacent ».

 

« Le port du masque obligatoire dès 6 ans », J.-M. Blanquer

 

Quant aux mesures d’hygiène et d’aération, elles seront renforcées. Le port du masque sera obligatoire dès l’âge de 6 ans, et pour tous les personnels et les élèves du CP à la terminale. « Pour les élèves en écoles maternelles, le port du masque est déconseillé conformément aux recommandations de l’OMS », poursuit le gouvernement. Plusieurs cas particuliers de non port du masque :

  • dans les espaces de restauration scolaire : en place assise, pas de masque mais on veille autant que possible au respect de la distanciation physique et à éviter les brassages de groupes d’élèves

  • dans la pratique sportive : sous le contrôle des professeurs d’EPS, pas de masque mais on veille à la distanciation physique

  • en internat : pas de masque pour dormir. Les lits sont espacés de plus d’1 mètre

  • en cas de pathologie particulière et sur avis du médecin traitant, un élève peut être dispensé de port du masque

  • pour les familles les plus précaires : des masques ont été attribués par les services sociaux compétents. L’établissement peut également en fournir si un élève en situation de précarité n’en dispose pas.

La distanciation physique sera maintenue, tout comme l’application des gestes barrières. Le protocole sanitaire risque donc de changer, « un grand merci aux chefs d’établissements, directeurs d’écoles, enseignants et personnels de l’Éducation Nationale qui vont tout mettre en œuvre pour permettre la poursuite de l’enseignement en classe dans le respect des règles », réagissait ce matin la Direction Académique des Hautes-Alpes.

Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés sont désormais en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible mais uniquement sur rendez-vous. Les restaurants universitaires ne pourront que faire de la vente à emporter.

 

Maisons de retraite : les visites autorisées

Afin de lutter contre la solitude des ainés, les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées pendant le confinement dans le strict respect des mesures barrières.

Les parcs, jardins, plages et plans d’eau restent également accessibles.

 

Une jauge appliquée pour les mariages et enterrements

Les lieux de culte resteront ouverts pour les cérémonies funéraires dans la limite de 30 personnes et pour les mariages avec un maximum de six personnes.

Les cimetières ne fermeront pas pendant le confinement.

 

Déplacements internationaux

Si les frontières avec l’Union Européenne restent ouvertes, sauf exception les frontières extérieures sont fermées. Les Français de l’étranger restent bien sûr libres de regagner le territoire national. Un test négatif de moins de 72h est obligatoire pour entrer sur le territoire. Par ailleurs dans les ports et les aéroports des tests rapides seront déployés pour toutes les arrivées.

 

C. Cava Michard