Alpes du Sud : changement d’heure, ce week-end, on passe à l’heure d’été. Pourquoi c’est encore écolo ?

Alpes du Sud : changement d’heure, ce week-end, on passe à l’heure d’été. Pourquoi c’est encore écolo ?

Votre Quotidien / Dimanche 28 mars, il ne faudra pas oublier d'avancer votre montre, nous passons à l'heure d'été. À 2 heures du matin, il sera donc 3 heures.

 

- Alpes du Sud -

 

L’été arrive ... et le  changement d’heure est là pour nous le rappeler. Dans la nuit du samedi 25 mars au dimanche 26 mars 2017 à 2 heures du matin, il sera 3 heures. Sanction immédiate, puisque nous avançons notre montre d’une heure, nous perdons une heure de sommeil.

L’avantage pour les longues soirées d’été, il va faire jour plus tard, mais nuit plus tard également.

 

Quelques conseils pour passer le cap

Si certains le vivent assez mal, pour d’autres, le changement d’horaire passe relativement inaperçu. Ainsi, acclimater son organisme à la nouvelle heure implique des changements utiles, parfois de bon sens :

>>>Décaler ses heures de sommeil de quelques minutes ou quarts d'heure deux ou trois jours en amont.

>>> Modifier son rythme en essayant, si possible, de se caler au rythme solaire et profiter de l'ensoleillement.

>>> Préparer ses affaires (petit-déjeuner et vêtements) la veille pour gagner du temps le matin.

>>> Réhabiliter une sieste de 30 minutes maximum.

>>> Limiter le stress lié à la peur de ne pas se réveiller en programmant son réveil (mise à jour automatique sur un smartphone).

>>> Dîner tôt et léger permet de faciliter la digestion qui n'intervient pas pendant  les heures de sommeil.

>>> Éviter la consommation d'excitant (café, thé, cola) après 16 heures.

 

Passer à l’heure d’été, c’est toujours écolo

Le gain est estimé à 440 gigawattheures (GWH) chaque année en comptant les ménages, les boutiques, les entreprises et les espaces publics éclairés. Ce qui correspond au total à un an d'éclairage pour 800.000 ménages, soit Marseille avec son agglomération et Aix en Provence. Ces économies étaient d'ailleurs le but recherché au moment où le changement d'heure a été institué en France en 1975, à la suite du choc pétrolier de 1973. Et depuis, 76% des Français préféreraient rester à l'heure d'été, selon un sondage réalisé l'an passé pour Ooreka.

Cette règle qui n’a cependant pas que des partisans. Ainsi, l’association contre l'heure d'été double (ACHED) souligne pour sa part que les avancements de l'heure contribuent au réchauffement climatique : « On économise un peu d'énergie d'éclairage le soir (… ) mais il y a des surconsommations du même ordre de grandeur : le matin pour le chauffage et le soir pour le trafic. »

De plus avec la généralisation des lampes à économie d'énergie et des LED les effets du changement d'heure sur la consommation sont peu à peu minimisés. Mais même avec ces équipements plus performants le gain persiste, assure l'Ademe, qui prévoit qu'il sera encore de 340 GWH par an à l'horizon 2030.