Hautes-Alpes : les Diables Rouges en ordre de marche pour la Ligue Magnus

Hautes-Alpes : les Diables Rouges en ordre de marche pour la Ligue Magnus
© Thibaut Durand / Alpes 1

SPORTS / Coup d'envoi de cette nouvelle saison ce vendredi, à 20h, sur la glace des Scorpions de Mulhouse

 

- Hautes-Alpes -

 

Après trois saisons terminées à la dernière place, les Diables Rouges ont échappé à la relégation sur décision administrative notamment en raison des perturbations causées par la Covid. Cette année, c’est sur le terrain que les joueurs de Daniel Sedlak veulent assurer leur place dans l’élite. En déplacement ce vendredi sur la glace d’un concurrent direct au maintien, la formation briançonnaise débute les choses sérieuses ce vendredi, à 20h face aux Scorpions de Mulhouse pour la première journée de Ligue Magnus. 

 

Une saison sous le signe de la reconquête sportive...

Après une préparation ponctuée par deux défaites face aux Rapaces de Gap ainsi qu’une Riviera Cup en demi-teinte avec un nouveau revers face aux Aigles de Nice et un match nul contre les Pionniers de Chamonix, les Diables Rouges comptent bien aller chercher leur première victoire de la saison lors du coup d'envoi du championnat à Mulhouse. « Confiant et serein », le capitaine Kevin Igier se dit prêt même si l’équipe a été grandement chamboulée. Voulant s’entourer de joueurs qu’il connaissait bien et notamment de son pays natal, le coach slovaque Daniel Sedlak a confiance en son groupe et rêve même de titiller un strapontin pour les play-offs.

 

« J’espère qu’on pourra, cette saison, approcher la 8ème place », Daniel Sedlak

 

Les Diables Rouges de Briançon font donc preuve d’ambitions mais restent cependant réalistes. Plus petit budget de Ligue Magnus avec 1,2 millions d’euros, ils ne peuvent pas rivaliser avec les meilleures équipes de l'élite comme les Brûleurs de Loups de Grenoble ou les Ducs d' Angers. Ce n’est pas pour autant que le club ne fait pas tout pour être compétitif et la formation doit être une clé de voûte du renouveau des Rouges et Noirs. Avec près de 250 licenciés en hockey mineur, Briançon Alpes Provence Hockey Club est censé être le pourvoyeur de talents des Diables Rouges. « Toutes les familles briançonnaises sont représentées. C’est quelque chose qui nous tient à cœur de voir nos jeunes intégrer l’équipe professionnelle », se félicite Patrick Farina, membre actif de la commission sportive du BAPHC.

 

 

... mais également des supporters

Outre l’équipe première et sa formation, les Diables Rouges sont également l’étendard de la passion pour le hockey sur glace du peuple briançonnais. « Sans bénévoles, il n’y aurait plus d’équipe », explique Christophe Lapointe, manager général du club. Il appelle même aux bonnes âmes qui veulent aider pour la réception des Jokers de Cergy-Pontoise le 13 septembre prochain. Le premier match de la saison dans un René Froger qui sonne malheureusement de plus en plus creux en raison des mauvais résultats. Une désaffection des supporters logique pour Christophe Lapointe même si les Diables Rouges comptent inverser la vapeur cette année.

 

« On avait une moyenne de 1.500 personnes à l’époque. Aujourd’hui, on est à 700-800 personnes », Christophe Lapointe

 

Fondés en 1934, les Diables Rouges sont aujourd’hui bien loin de leurs grandes heures sous Luciano Basile mais après un dépôt de bilan en 1992 et une descente en 2016, les défis ne font pas peur au club du président Guillaume Lebigot. Premier défi ce vendredi pour l’épisode 1 de cette série 2022-2023.

 

 

Les Rapaces également sur le pont

Les Hautes-Alpes retrouvent donc la Ligue Magnus ce week-end et les fans des Rapaces de Gap auront droit à une double dose. Un match inaugural ce vendredi, à 20h30 sur la patinoire de l’Hormadi Anglet avant la première rencontre à domicile de la saison ce dimanche avec un choc contre les Ducs d’Angers. Coup d’envoi à l’Alp’Arena à 18h30.

T.Durand/C.Lourenço