Hautes-Alpes : P. Boyer veut des solutions alternatives contre l’absence partielle du train de nuit

Hautes-Alpes : P. Boyer veut des solutions alternatives contre l’absence partielle du train de nuit

TRANSPORTS / Des suppressions de trains entre le 19 septembre et le 30 novembre en raison de travaux sur le réseau ferroviaire en Bourgogne et dans la Drôme

 

- Hautes-Alpes -

 

Pascale Boyer veut des solutions alternatives contre l’absence partielle du train de nuit. En raison de travaux sur les réseaux bourguignon et drômois, la Directrice Intercités Amandine Thomas Commin a en effet annoncé la suppression de certaines dessertes du Paris-Briançon ainsi que du Paris-Nice. Une ligne essentielle pour les Haut-Alpins car il s’agit du seul moyen de rejoindre directement la capitale. Dans le détail, certains trains en semaine entre le 19 septembre et le 22 octobre seront annulés ainsi que tous les samedis jusqu’au 30 novembre. Des travaux nécessaires certes mais aucune solution alternative n’a été proposée déplore la députée de la 1ère circonscription des Hautes-Alpes, Pascale Boyer. En interpellant la direction d’Intercités ainsi que le Ministre des Transports Clément Beaune, l’élue demande de mettre en place des autocars de remplacement ou un changement temporaire du trajet ferroviaire comme par exemple, à partir de Givors via la rive droite du Rhône.

 

LR