Hautes-Alpes : le Rallye Gap Racing « en vert » et contre tous

Hautes-Alpes : le Rallye Gap Racing « en vert » et contre tous

SPORTS / ENVIRONNEMENT / Cette 39ème édition prévue du 13 au 14 août a été pointé du doigt par EELV 05, la SAPN-FNE 05 et Ras le Rallye qui ont demandé au préfet d'annuler la course

 

- Hautes-Alpes -

 

Après trois années de suite un peu particulières en raison de la crise sanitaire où le tracé n’a pas été modifié, le Rallye Gap Racing a décidé d’innover pour cette 39ème édition les 13 et 14 août prochains. Les 125 véhicules en rallye moderne et les 17 équipages en véhicule historique de compétition arpenteront les 40 kilomètres de routes autour de Tallard en 6 spéciales dans un découpage différent. En effet, seulement deux épreuves chronométrées sont au programme ce samedi avec 5,77 km entre Plan de Vitrolles et Lardier et Valença, puis 5,23 km jusqu’à Fouillousse. Avec une légère incursion dans les Alpes de Haute-Provence, la double spéciale Bréziers-Bellafaire de 6,61 km est inédite pour un dimanche bien plus chargé en y ajoutant la plus longue manche du weekend, 7,90 km entre Notre Dame du Laus et Jarjayes.

 

« Dans le sport automobile, il y a beaucoup plus d’écologistes que ceux qui se prétendent écolos », Jean-Pierre Roche

 

Le spectacle promet donc d’être au rendez-vous pour les spectateurs haut-alpins mais tout le monde ne semble pas être ravi dans le département. EELV 05, la SAPN-FNE 05 et le collectif Ras le Rallye ont demandé, d’une seule voix, l’annulation de la course auprès du nouvellement nommé préfet des Hautes-Alpes, Dominique Dufour. Des revendications écologistes que Jean-Pierre Roche, président de l’Auto Sport Alpes Val Durance pointe du doigt une certaine démagogie alors que la dizaine des véhicules d’encadrement sont hybrides.

 

Inscrit au calendrier de la Coupe de France des rallyes en épreuve régionale, le Rallye Gap Racing peut également compter sur des équipages suisses et italiens mais ce sont bien les locaux qui sont les favoris de cette édition 2022 comme le tenant du titre Damien Oberti, son dauphin Romain Roche ou encore Nicolas Latil.

 

C.Lourenço