Hautes-Alpes : un délégué du Défenseur des Droits recherché

Hautes-Alpes : un délégué du Défenseur des Droits recherché

SOCIÉTÉ / Défaillance des services publics, lutte contre les discriminations, défense des droits de l’enfant : les missions du délégué sont variées

 

- Hautes-Alpes -

 

Et si vous deveniez délégué du Défenseur des Droits ? Dans les Hautes-Alpes, une personne est recherchée pour remplir cette mission bénévole. Actuellement, on compte deux délégués sur le territoire haut-alpin, il y en a 49 en PACA-Corse. Deux demi-journées par semaine, il tient des permanences pour aider les citoyens « à faire valoir leurs droits ». Les domaines sont variés : défaillance des services publics, lutte contre les discriminations, défense des droits de l’enfant, ou encore déontologie des forces de sécurité. Pour remplir au mieux ces missions d’information, de médiation ou d’orientation, il est important d’avoir une bonne capacité d’écoute et une certaine appétence au droit souligne Laurence Hudry, chargée de mission pour le pôle PACA-Corse du Défenseur des droits

 

« Avoir une bonne connaissance de l’administration c’est un plus, mais on ne demande pas à nos délégués d’être des juristes confirmés », L. Hudry

 

 

 

En 2019, 154 saisies ont été faites sur les Hautes-Alpes, c’est 9.500 en Région Provence Alpes Côte d’Azur.

 

Dans les Hautes-Alpes, deux permanences sont tenues sur Gap, une à Veynes, une autre à Embrun et une dernière sur Briançon. Notez que même si ces missions sont faites bénévolement, il y a une indemnité notamment pour les frais de transports.

Si ces missions vous intéressent, vous pouvez envoyer votre CV à l’adresse candidature-delegue@defenseurdesdroits.fr

A. Vallauri